LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< ypérite yuppie Z z zakouski zapateado z ... d 'abattre », l'expression sabre d'abattis s' ... >>


Partager

maison à rue, à route s'emploie pour « qui donne sur (la rue, etc.

Dictionnaire

Aperçu du corrigé : maison à rue, à route s'emploie pour « qui donne sur (la rue, etc.



Publié le : 29/4/2014 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
maison à rue, à route s'emploie pour « qui donne sur (la rue, etc.
Zoom

maison à rue, à route s'emploie pour « qui donne sur (la rue, etc.) ». En Afrique subsaharienne, à
s'emploie devant les noms de rues, de places, etc., avec l'article défini : habiter à la rue X, à la
place de...
Continuant ab, a marque, on l'a vu, la séparation, le détachement (mil. XIe s.), l'origine (prendre
conseil a qqn, 1172), l'agent. Le ab venant de apud correspond plutôt aux prépositions modernes
de e t avec e xprimant une relation juridique (842), puis l'accompagnement (Xe s.). Ces emplois ont
tous disparu.

A Première lettre et voyelle de l'alphabet latin, passé dans les langues romanes et, à l'écrit, dans
toutes langues à alphabet latin.
? Le nom de la lettre entre dans des locutions comme d epuis (de) A jusqu'à Z, n e savoir ni a ni b,
ou, d'après les notations de l'algèbre, prouver par a + (plus) b.
? v oir ABC, ABÉCÉDAIRE.

1

A- Premier élément de nombreux mots, issu du latin ad-, e xprimant la direction, le but à atteindre,
le passage d'un état à l'autre. En latin, ad-, d evant un verbe, y ajoute une notion de direction (adire
par rapport à ire ), d'augmentation (adgravare par rapport à g ravare ), de progressivité (verbes
inchoatifs : addormire « s'endormir » par rapport à d ormire ).
? En ancien français, a- se combine à de nombreux verbes, y compris à initiale vocalique (aaidier
par rapport à aidier « aider ») et sert à former des verbes avec des adjectifs (ajolier « rendre joli »),
des noms (acoster « placer à côté »), avec des effets syntaxiques, le préfixé en a- rendant parfois
transitif un verbe intransitif. ? Pour former des verbes à base nominale, a- e st souvent remplacé
par e n-, em- (accourager par e ncourager ; mais appauvrir s'est maintenu face à e mpauvrir).
L'élément a- possède des variantes graphiques selon la première lettre du radical, ac d ans accourir,
ad d ans adjoindre, e tc. Souvent séparé de son radical, le préfixe étant inanalysable (accomplir,
accueillir, ajouter), concurrencé par ra- (accourcir, alentir, apetisser sont archaïques), cet élément
n'est plus productif, sinon par analogie (alunir, d 'après atterrir). Certains préfixés en a-, homogènes
avec la base, garantissent cependant l'existence de cet élément (abaisser-baisser, e tc.).

2

A- p rivat if . Élément d'origine grecque, passé en latin, et servant à former trois types de mots : des
emprunts au latin, eux-mêmes pris à des préfixés grecs (acolyte, anonyme...) ; d es emprunts plus
récents au grec (achromatique) ; d es mots formés en français, assez nombreux à partir du XVIIIe s.,
le deuxième élément étant en principe d'origine grecque (amoral, apolitique), puis quelconque

(apesanteur, agravitation). Le grec a- d evient en général an- d evant une voyelle (anodin,
anomalie) ; il a des correspondants dans la plupart des langues indoeuropéennes, dont le latin in(-> 1 in-).

ABACA n. m. e st un emprunt probable (1664) à l'espagnol abaca, lui-même emprunté au tagalog
abaka.
? Le mot désigne la fibre d'un bananier des Philippines, autrement nommée chanvre de Manille.
Le mot a d'abord été du féminin (jusqu'en 1752).

ABACOS ou ABACOST n. m. e st l'abréviation, en français d'Afrique, de la formule à bas le costume
(sous-entendu, e uropéen ) pour désigner une veste boutonnée jusqu'au cou, portée sans chemise,
souvent avec un pantalon assorti.

ABAISSER ->

ABAJOUE ->

BAISSER

J OUE

ABANDON n. m., rep&eacu...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "maison à rue, à route s'emploie pour « qui donne sur (la rue, etc." a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit