NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Usage du terme: BAGAGISTE, substantif masculi ... Usage du terme: BAGARRER, verbe. >>


Partager

Usage du terme: BAGARRE, substantif féminin.

Publié le : 1/11/2015 Format: Document en format PDF protégé


Usage du terme:
BAGARRE, substantif féminin.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Usage du terme: BAGARRE, substantif féminin.




ProblematiqueUsage du terme:
BAGARRE, substantif féminin.
A.— Querelle avec échange de coups provoquant une mêlée tumultueuse et confuse :
Ø 1. Il [Olivier] avait peur des cohues, des bagarres, de toutes les brutalités; il savait trop qu'il était fait pour en être victime, sans pouvoir — sans vouloir — se défendre : car il avait horreur de faire souffrir.
ROMAIN ROLLAND, Jean-Christophe, Le Buisson ardent, 1911, page 1319.
Ø 2. Les premiers rangs des deux groupes s'entrechoquaient, avec des invectives, des cris. La bagarre était localisée, mais violente : les visages se menaçaient, les poings étaient tendus.
ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, page 408.
SYNTAXE : Se tirer, se sauver de la bagarre, d'une bagarre (Dictionnaire de l'Académie Française 1835-1932, GUÉRIN, Larousse 19e. ); chercher la bagarre (DICTIONNAIRE HISTORIQUE DES ARGOTS FRANÇAIS (GASTON ESNAULT) 1965).
— Par extension.
1. Attroupement désordonné, confusion :
Ø 3. J'aurais eu quelque curiosité de voir de près les danses populaires; mais la plupart étaient menées par des bohémiennes effrontées, et je ne crus pas qu'il fût bienséant de me hasarder dans cette bagarre.
PROSPER MÉRIMÉE, Dernières nouvelles, 1870, page 147.
2. Familier. Conflit armé entre nations, guerre. La grande bagarre de 14-18 (Dictionnaire historique des argots français (GASTON ESNAULT)) :
Ø 4.... l'Autriche, ayant senti tourner le vent, en a tout de suite profité, comme vous avez vu, pour hausser le ton. Voilà donc l'Allemagne volontairement solidaire des audaces autrichiennes : — ce qui, du jour au lendemain, peut donner à ces audaces une portée incalculable. C'est toute l'Europe automatiquement entraînée dans la bagarre balkanique!...
ROGER MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Consultation, 1928, page 1084.
3. SPORTS. Match très animé où la compétition est très vive. Déclencher la bagarre générale (DICTIONNAIRE DU FRANÇAIS CONTEMPORAIN (JEAN DUBOIS) ).
B.— Au figuré, familier.
1. Querelle, lutte, opération difficile où se trouve impliqué un nombre limité d'antagonistes. Se tirer de la bagarre. Se démêler d'une situation embarrassante :
Ø 5. Il arrivait de Plassans, une sous-préfecture du Midi, où son père venait enfin de pêcher dans l'eau trouble des événements une recette particulière longtemps convoitée. Lui, jeune encore, après s'être compromis comme un sot, sans gloire ni profit, avait dû s'estimer heureux de se tirer sain et sauf de la bagarre. (...).
ÉMILE ZOLA, La Curée, 1872, page 359.
— Spécialement.
a) Polémique violente, débat oratoire :
Ø 6. C'était le jour où le Recteur de l'Institut catholique venait d'être évincé à l'Académie par Mgr Duchêne. Encore fumant de la bagarre, il dévoilait avec une verve sèche, avec une éloquence toute pétrie d'un admirable fiel, les manoeuvres d'un adversaire trop adroit, sinon perfide.
FRANÇOIS MAURIAC, Écrits intimes, Du côté de chez Proust, 1947, page 83.
b) Lutte incessante qu'implique la vie en société, la vie intellectuelle :
Ø 7. Il [M. Taine] s'est retiré de la bagarre contemporaine, pour se cloîtrer dans des études considérables d'historien et de philosophe.
ÉMILE ZOLA, Documents littéraires, Études et portraits, 1881, page 259.
2. Confusion, désordre dans la disposition d'objets ou l'enchaînement des idées :
Ø 8.... avant d'entrer chez moi, je crus devoir frapper à la porte de M. Mérinay. Il me reçut au milieu d'une bagarre de livres et de papiers.
EDMOND ABOUT, Le Roi des montagnes, 1857, page 286.
Ø 9.... je ne cesse de faire une seule et même chose, de lire un seul et même livre, livre infini, perpétuel, du monde et de la vie, que nul n'achève, que les plus sages déchiffrent à plus de pages; je le lis donc à toutes les pages qui se présentent, à bâtons rompus, au rebours, qu'importe? Je ne cesse de le continuer. Plus la bagarre est grande et l'interruption fréquente, plus aussi j'avance dans ce livre dans lequel on n'est jamais qu'au milieu;...
CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE, Pensées et maximes, 1869, page 58.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 217. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 89, b) 230; XXe. siècle : a) 325, b) 527.

Forme dérivée du verbe "bagarrer"
bagarrer
BAGARRER, verbe.
A.— Emploi pronominal. Se disputer, se battre, se quereller :
Ø 1. Il y a deux ivrognes qui se bagarrent de l'autre côté de la rue.
HENRI DE MONTHERLANT, Malatesta, 1946, III, 2, page 484.
— Au figuré. Se bousculer :
Ø 2. Le taxi repart 25 rue de Chateaudun le chauffeur a l'adresse dans la mémoire il la garde juste le temps qu'il faut mais c'est tout de même un drôle de boulot... Et quand il a la fièvre quand il est noir quand il est couché le soir des milliers et des milliers d'adresses arrivent à toute vitesse et se bagarrent dans sa mémoire...
JACQUES PRÉVERT, Paroles, 1946, page 62.
B.— Emploi intransitif.
1. [Dans une guerre] Bagarrer dur. Barouder, combattre farouchement :
Ø 3. Ce jour-là ça bagarrait dur en lignes... « la Volige » me considérait comme un bleu dans le métier... En général ça commençait surtout à la nuit, notre boulot, et c'étaient de petites virées vers des coins où il faisait plutôt chaud...
PAUL VIALAR, La Mort est un commencement, Les Morts vivants, 1947, page 381.
2. [Dans une compétition sportive] :
Ø 4.... Bronn sait qu'il doit... vaincre par K.-O. Alors, vous voyez, il « bagarre ».
L'Auto. 15 mai 1934, page 1 (A. O. GRUBB, French sports neologisms, 1937, page 17 ).
3. Plus généralement. Lutter, batailler pour vaincre, se disputer :
Ø 5. On ne vit pas une journée, deux journées entières de suite dans la jeunesse et dans la force, au milieu de la nature, bondissant, bagarrant, vainquant les autres par son corps, sans voir le monde d'autre façon que ne le voient ceux qui n'ont pas goûté de ce vin.
HENRI DE MONTHERLANT, Les Olympiques, 1924, page 302.
— Au figuré. [En parlant d'un air de musique] Lutter pour arriver à se faire entendre :
Ø 6. [La Marseillaise] rageait et bagarrait dans une cacophonie de cuivres terribles et de tambours monstrueux.
GEORGES D'ESPARBÈS, La Guerre en sabots, 1914, page 114.




Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 1064 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Usage du terme: BAGARRE, substantif féminin." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit