LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vocabulaire: COMPLET2, substantif masculin. Vocabulaire: COMPLÈTEMENT1, adverbe. >>


Partager

Vocabulaire: COMPLET1, COMPLÈTE, adjectif.

Publié le : 16/11/2015 Format: Document en format PDF protégé


Vocabulaire:
COMPLET1, COMPLÈTE, adjectif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Vocabulaire: COMPLET1, COMPLÈTE, adjectif.




ProblematiqueVocabulaire:
COMPLET1, COMPLÈTE, adjectif.
I.— [En parlant d'un tout décomposable en parties]
A.— [Le tout désigne un objet concret]
1. [En parlant d'un inanimé] Qui possède tous les éléments qui le constituent. Antonyme : incomplet.
a) [En relation avec la personne humaine] Un équipement, un catalogue complet; une liste, une édition complète; des oeuvres complètes. Synonymes : entier, total, achevé. Des services complets d'argenterie (EMMANUEL DIEUDONNÉ, COMTE DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, tome 2, 1823, page 76 ). Dans un grand artiste comme dans un instrument complet, aucune corde ne manque (HYPPOLYTE-ADOLPHE TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, 1867, page 160 ). Le résumé fidèle et complet d'une journée politique ou intellectuelle française (LÉON-PAUL FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, page 163) :
Ø 1.... un roman qui soit un monde complet, absolu, indépendant de tout, qui forme (...) « un tout complet se suffisant à lui-même ».
JACQUES RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier] , 1905, page 77.
— En particulier. [En parlant de collectifs] Une série, une collection complète; un assortiment complet. La série complète d'un périodique (La civilisation écrite (sous la direction de Julien Cain) 1939, page 5004 ).
— Spécialement. Aliment complet. Aliment qui apporte à l'organisme tous les éléments nécessaires à sa croissance ou à sa conservation (Confer Maxime Macaigne, Précis d'hygiène, 1911, page 253).
— Par métaphore :
Ø 2. La tendresse est un aliment complet, quand la seule compréhension vous donnerait le scorbut, ou le béribéri, par dénutrition profonde.
JEAN-BALTHASAR MALLARD, COMTE DE LA VARENDE, Six lettres à un jeune prince, 1955, page 17.
— Par extension. Pain complet. Pain qui est fait avec tous les éléments constitutifs du grain, qui est riche en éléments nutritifs. Le pain complet est plus riche en sels minéraux et en vitamines que le pain blanc (RAYMOND LALANNE, L'Alimentation humaine, 1942, page 79 ).
— Par analogie. Thé, café, petit déjeuner complet (avec pain, beurre et confiture). Il [sir Arthur] alla ouvrir et vit paraître Jeanne qui lui apportait un plateau couvert d'un thé complet (AURORE DUPIN, BARONNE DUDEVANT, DITE GEORGE SAND, Jeanne, 1844, page 271 ).
· Vêtement complet et par ellipse un complet, voir complet2*.
b) [En parlant d'organismes]
— BOTANIQUE. Fleur complète. Fleur qui possède calice, corolle, étamines et pistil (Confer Élie-Abel Carrière, Encyclopédie horticole, 1862, page 118).
— GRAMMAIRE. Proposition complète. " Une proposition est complète lorsque tous les éléments de la pensée qu'elle exprime sont énoncés " (Le Bon Usage (MAURICE GREVISSE) 1964, § 228, page 161). Syntagme complet. Antonymes : incomplet, elliptique.
2. [En parlant d'un groupe de personnes en tant que composé] Dont tous les membres sont présents. Une famille complète, un régime complet, un orchestre complet.
— Locution adverbiale. Au complet, au grand complet. Sans qu'il manque une seule personne ou aucun élément. Toute la presse au grand complet sera représentée (PAUL CLAUDEL, Correspondance [avec André Gide] , 1899-1926, page 212 ). Yvonne. — La roulotte au complet, la famille en bloc, une visite de jour de l'an (JEAN COCTEAU, Les Parents terribles, 1938, I, 9, page 222 ). L'état-major divisionnaire était au complet, une vingtaine d'officiers (JEAN-PAUL SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, page 95 ).
B.— Au figuré. [En parlant d'une chose, ou d'une personne envisagée du point de vue de sa personnalité]
1. [En parlant de personnes ou de choses] Qui possède toutes les caractéristiques de son genre sans exception. Un artiste, un athlète complet; un sport complet. Synonymes : parfait, achevé, accompli. Le savant complet est celui qui embrasse à la fois la théorie et la pratique expérimentale (CLAUDE BERNARD, Principes de médecine expérimentale, 1878, page 78 ). Quant à Ruth Chatterton, elle est l'actrice complète, n'ayant aucune particularité, sinon celle de savoir jouer n'importe quoi (Arts et littérature dans la société contemporaine (direction Pierre Abraham) 1936, page 3407 ).
— [En mauvaise part, l'adjectif est souvent antéposé] Un complet idiot, un fou complet. M. Godeau restait surtout convaincu du complet ridicule et de la parfaite inutilité de la plupart de ses gestes quotidiens (MARCEL JOUHANDEAU, Monsieur Godeau intime, 1926, page 134 ).
— Spécialement. Un homme complet. Celui qui est doté de toutes les facultés possibles et qui les a pleinement développées. Il [Bonaparte] était complet. Il avait dans son cerveau le cube des facultés humaines (VICTOR HUGO, Les Misérables, tome 1, 1862, page 802) :
Ø 3. J'avais rêvé, cela était clair maintenant, d'être un homme complet, qui se serait fait respecter dans sa personne comme dans son métier. Moitié Cerdan, moitié de Gaulle, si vous voulez. Bref, je voulais dominer en toutes choses.
ALBERT CAMUS, La Chute, 1956, page 1501.
2. [En parlant d'inanimés abstraits] Qui est à son degré maximum de perfection. Joie complète, bonheur complet. Synonymes : parfait, absolu. Elle m'écrivait beaucoup autrefois; aujourd'hui, elle joue une indifférence complète (JULES BARBEY D'AUREVILLY, 1er. Memorandum, 1836, page 23 ). De temps à autre, il a besoin d'un trou de silence et de solitude complets pour reconstituer ses forces (EMMANUEL MOUNIER, Traité du caractère, 1946, page 266 ).
II.— [En parlant d'un contenant envisagé du point de vue de son contenu]
A.— [En parlant d'un local, ou d'un moyen de transport] Qui n'a plus une place disponible. Hôtel complet; tramway complet. Synonymes : bondé, comble, plein. L'autre jour, un Bourbon, un vrai Bourbon, courait après l'omnibus. « Complet, monsieur » (ALPHONSE DAUDET, Les Rois en exil, 1879, page 321 ). Ledit autobus était complet, plus que complet même, oserai-je dire, car le receveur avait pris en surcharge plusieurs impétrants (RAYMOND QUENEAU, Exercices de style, 1947, page 43 ).
— Absolument. [Sur une affiche indiquant que toutes les places d'une salle de spectacle sont prises] Le cinéma affiche complet (Dictionnaire du français contemporain (JEAN DUBOIS) ).
B.— Qui est chargé, rempli au maximum de sa contenance. La gare petite vitesse où la marchandise prenait le rail, par wagons complets (PIERRE HAMP, Vin de champagne, 1909, page 183 ).
— Au figuré.
1. Locution familière, péjorative. [En parlant d'un ennui qui complète à l'extrême la série des ennuis possibles] C'est complet! C'est un comble! Il ne manquait plus que ça! Des émeutes à présent! avec mes pieds mouillés! C'est complet! (ARMAND SALACROU, La Terre est ronde, 1938, III, 2, page 241 ). Mon fils braconne! C'est complet! (HERVÉ BAZIN, Vipère au poing, 1948, page 130 ).
2. Locution argotique, populaire. Il est complet. Il est complètement ivre. Il est complet, l'ami de Monsieur... (à part, riant). Il a bu tout le genièvre (EUGÈNE LABICHE, L'Affaire de la rue de Lourcine, 1857, 15, page 474 ).
III.— [En parlant d'une chose dont la réalisation comporte des degrés]
A.— [En parlant d'inanimés abstraits] Se faire une idée complète de, donner un aperçu complet de; repos complet; un complet rétablissement; au sens complet du terme; étude, analyse complète; nettoyage complet; révision complète. Synonymes : total; antonymes : partiel, fragmentaire :
Ø 4. Nous devrions tous nous faire examiner, tous les deux ou trois ans, surtout lorsque nous sommes en bonne santé. Un examen complet : radiographie, sang, électrocardiogramme.
ALBERT CAMUS, Un cas intéressant, adapté de Dino Buzzati, 1955, 1er. temps, 3e. tableau, page 637.
B.— Par extension. Qui est entièrement réalisé, dans un état de complet achèvement. Un succès, un échec complet; une victoire complète. Synonymes : total, achevé, accompli. Cent tableaux complets, cent quatre-vingt-deux autres non achevés, dix-neuf mille esquisses (PAUL MORAND, Londres, 1933, page 159 ). Le développement complet de l'embryon (Histoire générale des sciences (sous la direction de René Taton) tome 3, volume 1, 1961, page 532) :
Ø 5. À tout instant, quelque compromise par nos fautes ou quelque désespérée par les circonstances que soit notre situation, nous pouvons, en un complet redressement, ré-ajuster le monde autour de nous, et reprendre favorablement notre vie.
PIERRE TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, page 84.
— En particulier.
1. Qui est entièrement achevé dans l'espace. Joseph, les mains aux poches, les épaules hautes, fit un tour complet sur les talons (GEORGES DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Vue de la Terre promise, 1934, page 136 ).
2. Qui est entièrement achevé dans le temps. Nuit complète. Synonyme : entier. — Gaspard, tu ne feras pas tes huit jours... complets. On demande vingt volontaires pour dans quarante-huit heures : en es-tu* (RENÉ BENJAMIN, Gaspard, 1915, page 128 ). Le cycle complet d'une formation ne peut pas être parcouru dans le temps des études universitaires proprement dites (GÉRALD ANTOINE, JEAN-CLAUDE PASSERON, La Réforme de l'Université, 1966, page 132 ).



Forme dérivée du verbe "compléter"
compléter
COMPLÉTER, verbe transitif.
A.— Emploi transitif.
1. [Le complément d'objet direct est un tout inanimé concret ou abstrait constitué d'un assemblage d'unités distinctes] Rendre complet en ajoutant ce qui manque. Compléter un nombre, une somme, une collection, un mobilier, un ouvrage; compléter une information, sa formation. (Quasi-)synonymes : achever, terminer. Elle s'arrêta et ne daigna point compléter sa pensée (PIERRE-ALEXIS, VICOMTE PONSON DU TERRAIL, Rocambole, les drames de Paris, tome 3, Le Club des valets de coeur, 1859, page 81 ). Elle ajoutait l'appoint nécessaire pour compléter les vingt francs (ÉMILE ZOLA, L'Assommoir, 1877, page 537 ). Plus tard, on tailla dans des fromages, et des fruits complétèrent le repas (RAYMOND QUENEAU, Pierrot mon ami, 1942, page 165) :
Ø 1. [Tolède] Un admirable coucher de soleil complétait le tableau : le ciel, par des dégradations insensibles, passait du rouge le plus vif à l'orange...
THÉOPHILE GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, page 144.
Remarque : On rencontre chez Balzac pour désigner l'action de compléter ou le résultat de cette action le substantif féminin compléture, synonyme de complètement2 et de complétion. Mon échauffourée de travail, de janvier à mars, est une dernière bataille à livrer, et vous savez que les livres qui en doivent sortir sont indispensables à la compléture des douze premiers volumes de la grrrrande Comédie Humaine (Lettres à l'Étrangère, tome 2, 1850, page 261).
2. Au figuré. Rendre achevé, parfait, porter à la perfection en comblant les lacunes, les insuffisances (d'un inanimé abstrait ou concret). Synonymes : couronner, parachever, parfaire. Un bras en écharpe qui complétait la gaucherie du rôle (JEAN-JACQUES AMPÈRE, Correspondance, 1827, page 416) :
Ø 2. Quelques voix de femmes et des voix d'enfants complétaient l'illusion; j'aurais pu me croire couché dans la chambre de bois d'une cabane de paysans, sur les bords du lac de Zurich ou de Lucerne.
ALPHONSE DE LAMARTINE, Souvenirs, impressions, pensées et paysages pendant un voyage en Orient (1832-1833) ou Note d'un voyageur, tome 1, 1835, page 47.
B.— Emploi pronominal. Se compléter.
1. Sens réciproque. [En parlant de deux ou plusieurs inanimés concrets ou abstraits] Former un tout harmonieux en s'unissant Les deux fonctions se complètent; leurs caractères se complètent. Synonyme : s'harmoniser :
Ø 3. Lequel des deux, de l'employé ou du bureau, était le fruit naturel de l'autre, sa sécrétion obligée? C'est ce qu'on n'eût su préciser. Le fait est qu'ils se complétaient mutuellement, qu'ils se faisaient valoir par réciprocité, étant au même titre sordides et misérables.
GEORGES MOINAUX, DIT GEORGES COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, 2e. tableau, 1, page 56.
— Spécialement. [En parlant de deux personnes] Constituer une unité parfaite en s'associant Nous ne nous sommes attachés que par nos différences, que parce que nous nous complétions avec exactitude (JACQUES RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier] , 1910, page 187 ).
2. Sens passif. [En parlant d'un objet concret, souvent collectif] Être complété progressivement (par quelqu'un), devenir plus complet. Une collection, une documentation qui se complète :
Ø 4.... les parents durent (...) laisser Bernadette aller à la grotte (...) Elle revit la clarté, la figure qui se complétait, qui souriait...
ÉMILE ZOLA, Lourdes, 1894, page 104.
3. Sens actif réfléchi. [En parlant d'une personne, à la fois sujet et complément d'objet du verbe] Tout collectionneur voudrait se compléter. Compléter la collection qu'il possède (Confer Nouveau Larousse illustré).
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 890. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 2 719, b) 3 476; XXe. siècle : a) 2 733, b) 2 202.



Ressources Gratuites

Corrigé : Corrigé de 2092 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Vocabulaire: COMPLET1, COMPLÈTE, adjectif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit