Vocabulaire: COMPLEXE, adjectif et substantif.

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Vocabulaire: COMPRÉHENSIBILITÉ, substantif fé ... Corpus: héros et anti-héros >>


Partager

Vocabulaire: COMPLEXE, adjectif et substantif.

Publié le : 17/11/2015 Format: Document en format PDF protégé


Vocabulaire:
COMPLEXE, adjectif et substantif.
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Vocabulaire: COMPLEXE, adjectif et substantif.




ProblematiqueVocabulaire:
COMPLEXE, adjectif et substantif.
I.— Adjectif. Composé d'éléments qui entretiennent des rapports nombreux, diversifiés, difficiles à saisir par l'esprit, et présentant souvent des aspects différents.
A.— [En parlant d'animés humains] Une personnalité, un caractère, une société complexe; une pensée, un sentiment, une beauté complexe :
Ø 1. Qu'on se représente maintenant cet être complexe [Stendhal] , à la fois hardi comme un dragon, subtil comme un casuiste, sensible comme une femme,...
PAUL BOURGET, Essais de psychologie contemporaine, 1883, page 223.
— Emploi comme substantif avec valeur neutre. Synonyme : complexité :
Ø 2. Même le mensonge le plus compliqué est plus simple que le Vrai. La parole ne peut prétendre à développer tout le complexe de l'individu.
PAUL VALÉRY, Tel quel I, 1941, page 112.
B.— [En parlant d'entités abstraites, généralement produits de l'initiative humaine] Activité, ensemble, relation complexe :
Ø 3. À la première lecture, le livre ne m'avait pas paru si extraordinaire, mais plus compliqué que complexe, plus touffu que rempli, et, somme toute, plus curieux qu'intéressant
ANDRÉ GIDE, Journal, 1903, page 135.
SYNTAXE : Un art, une composition, un drame, un jeu, un mécanisme, un mélange, une nature, une oeuvre, une organisation, une philosophie, un problème, un système complexe; des affaires, des liens, des lois, des synthèses complexes.
— Emploi comme substantif avec valeur de neutre. Aller du simple au complexe :
Ø 4. Le ciel étoilé — comme si le Tout méditait, et qu'il enfantât ces lois, dans un inextricable mélange de simple et de complexe, et dans un effort qui engendrât masse, temps, lumière et espace, sans les distinguer, les faisant se courir l'un après l'autre dans une relativité sans issue, — l'enfer du penseur.
PAUL VALÉRY, Tel quel II, 1943, page 336.
— Spécialement.
1. LINGUISTIQUE. Sujet, attribut complexe. Qui ont un ou plusieurs compléments. Phrase complexe. " Sorte de proposition géante dont les termes peuvent être des molécules de diverses sortes, y compris des propositions " (Georges Galichet, Physiologie de la langue française, Paris, Presses Universitaires de France, 1958, page 111). SÉMANTIQUE. " Se dit d'un terme intermédiaire qui inclut et accumule la signification de deux termes opposés; par exemple journée par rapport à matin et à soir. S'oppose à neutre " (Dictionnaire des media (JEAN-BAPTISTE FAGES, CHRISTIAN PAGANO, PIERRE CORNILLE, BERNARD FERY), 1971).
2. Autres domaines. LOGIQUE. Syllogisme complexe (Le vocabulaire philosophique (EDMOND GOBLOT) 1920). MATHÉMATIQUES. Nombre* complexe. MUSIQUE. Une note complexe. Pour la musique concrète, un son, en général « complexe », est inséparable de sa situation dans le spectre sonore (PIERRE SCHAEFFER, À la recherche d'une musique concrète, 1952, page 23 ). PHILOSOPHIE. " Il convient d'attacher au mot complexe un sens d'hétérogénéité qualitative, se superposant à la multiplicité quantitative. Celle-ci intervient seule au contraire dans la signification du mot composé. Pour rentrer dans le vocabulaire philosophique courant, on peut dire que le complexe est de l'ordre de la compréhension, le composé de l'ordre de l'extension " (A. Lamouche, Le Principe de simplicité, pages 352-353 dans le Dictionnaire de la langue philosophique (PAUL FOULQUIÉ, RAYMOND SAINT-JEAN) 1962).
Remarque : La documentation atteste le composé hyper-complexe (PIERRE TEILHARD DE CHARDIN, Le Phénomène humain, 1955, page 113).
C.— Rare. [En parlant de choses concrètes] Des formes complexes. Cette division du bec corné en plusieurs pièces (bec complexe) se rencontre également chez les Tubinares (EDMOND PERRIER, Traité de zoologie, tome 4, 1928-32, page 3130 ).
Remarque : On rencontre dans la documentation l'adverbe complexement. D'une manière complexe, difficile à saisir. L'insistance avec laquelle M. de Charlus revenait toujours sur le sujet (...) avait quelque chose d'assez complexement pénible (MARCEL PROUST, La Prisonnière, 1922, page 305).
II.— Substantif masculin. Ensemble d'éléments divers, le plus souvent abstraits, qui, par suite de leur interdépendance, constituent un tout plus ou moins cohérent :
Ø 5. À quoi bon vivre? Le monde est un complexe formidable. Il est fait des mauvais exemples de nos semblables, des doctrines communément répandues, des idéologies contagieuses généralisées, des entraînements de toute nature contre lesquels chaque individu a à se débattre continuellement.
BLAISE CENDRARS, Bourlinguer, 1948, page 98.
A.— Structure syntagmatique.
1. Complexe + adjectif de relation indiquant la finalité ou affectation de l'ensemble. Complexe hôtelier, pétrolier, universitaire :
Ø 6. L'homme est un complexe psycho-somatique issu (...) de l'union étroite de l'âme et du corps, et non pas une superposition d'une âme et d'un corps.
Vocabulaire de psychopédagogie et de psychiatrie de l'enfant (ROBERT LAFON) 1969.
SYNTAXE : Complexe aéro-spatial, climatique, culturel, économique, éducatif, familial, routier, scientifique, sidérurgique, stratégique, touristique.
· Complexe industriel. Groupement d'entreprises diverses concourant à une même production à partir d'une industrie de base, sous une direction commune et souvent en un même lieu. Complexe industriel portuaire. " Complexe industriel développé dans un grand port, en liaison avec son trafic maritime " (Dictionnaire de la géographie (PUBLIÉ SOUS LA DIRECTION DE PIERRE GEORGE), 1970).
· Complexe urbain. Complexe " appelé à donner aux agglomérations la meilleure configuration d'organisation " (Dictionnaire de l'économie contemporaine (FERNAND BAUDHUIN) 1968).
2. Complexe + substantif précisant la nature des éléments constitutifs.
a) [Le substantif est introduit par de] Complexe d'activités, d'antenne, de facteurs, de loisirs, de nationalités, de spectacles :
Ø 7. Avant Amiel... le grand Vaudois [Benjamin Constant] a amené à la lumière de l'écrit le complexe d'intelligence et d'impuissance qu'il contemplait désespérément en lui.
ALBERT THIBAUDET, Histoire de la littérature française de 1789 à nos jours, 1936, page 57.
b) [Le substantif est juxtaposé] Complexe distance-temps.
B.— PSYCHANALYSE.
1. Ensemble de représentations et de souvenirs à forte valeur affective, contradictoires, partiellement ou totalement inconscients, et qui conditionnent en partie le comportement d'un individu. Complexe d'Électre (ou du père); complexe de culpabilité :
Ø 8. Suivre le réseau si fin, si délié, si fragile des complexes, démonter pièce à pièce les systèmes d'ingénieuses compensations aux tendances hédoniques, trouver l'imperceptible point d'arrêt, la césure d'un développement trop tardif ou trop précoce, — quel sang-froid cela réclame!
GEORGES BERNANOS, La joie, 1929, page 646.
SYNTAXE : Complexe d'Abel, d'Achille, d'Amphitryon, d'Antigone, d'Aristote, de Caïn (ou d'intrusion), de Diane, de Jocaste; complexe d'auto-accusation, d'auto-punition, de castration, d'échec, de frustration, d'hostilité, de sevrage, de supériorité; complexe de Clérambault-Kandinsky.
· Complexe d'Œdipe (par ellipse l'Œdipe) ou de la mère, appelé parfois complexe d'Agrippine ou complexe des complexes. " Système dynamique évolutif des tendances attractives et répulsives du jeune individu à l'égard de son père et de sa mère ou de leurs substituts " (Manuel alphabétique de psychiatrie clinique et thérapeutique (ANTOINE POROT) 1960). Complexe d'Œdipe positif, négatif, inversé.
· Complexe d'infériorité. " Impression pénible d'être inférieur à la normale ou à un idéal désiré, soit dans un secteur déterminé, soit dans tous les domaines " (Manuel alphabétique de psychiatrie clinique et thérapeutique (ANTOINE POROT) 1960).
Remarque : Le terme connaît une désaffection progressive chez les psychanalystes : Freud a fait très tôt des réserves sur l'usage du terme allemand équivalent : " Aucun autre terme institué par la psychanalyse pour ses propres besoins n'a acquis une popularité aussi large et n'a été plus mal appliqué au détriment de la construction de concepts plus précis " (confer VOCABULAIRE DE LA PSYCHANALYSE (JEAN LAPLANCHE, JEAN-BAPTISTE PONTALIS) 1967).
2. Par extension dans la langue courant et par métonymie.
a) Trouble de caractère, et particulièrement inquiétude ou timidité. Avoir un, des complexe(s); faire, donner des complexes; être bourré de complexes; sans complexe(s); se guérir de ses complexes; des complexes affectifs, érotiques, psychologiques.
— Argot. Chatouille pas mes complexes (VOCABULAIRE TECHNIQUE DE L'ÉDITEUR EN SEPT LANGUES. 1967).
b) Goût, attirance plus ou moins maladifs pour quelque chose :
Ø 9. Et comme il [Guillaume II] avait un « complexe Angleterre », il eut, moins fort, un « complexe France ». Toute sa vie il souhaita conquérir le coeur des Français et, s'il ne pouvait le séduire, en forcer l'entrée.
ÉMILE HERZOG, DIT ANDRÉ MAUROIS, Édouard VII et son temps, 1933, page 80.
Ø 10. Le complexe d'Icare, c'est bien beau mais, même après un atterrissage parfait, on n'a pas prouvé grand-chose.
JEAN GIONO, Voyage en Italie, 1953, page 206.
C.— Autres domaines.
1. BIOLOGIE. Complexe de Golgi. " Zone cytoplasmique, rarement visible sur la cellule vivante, contenant des lipides associés à des protéines se présentant au microscope électronique sous forme de groupes de saccules aplatis limités par des membranes lisses " (Lexique des termes de parodontologie, de microbiologie parodontale et buccale et de sciences fondamentales (ROBERT SINSOILLIEZ)1973).
2. CHIMIE. " Molécule ou ion dans lequel un atome central est lié à d'autres atomes en nombre supérieur à la charge ou au degré d'oxydation de l'atome central " (Défense de la langue française).
3. MATHÉMATIQUES.
a) ALGÈBRE. Partie non vide d'un ensemble.
b) GÉOMÉTRIE. " Ensemble de courbes dépendant de trois paramètres. Par un point arbitraire de l'espace, il passe une infinité de courbes du complexe, dont les tangentes définissent le cône du complexe " (Dictionnaire des sciences (E.B. UVAROV, D.R. CHAPMAN) 1956). Complexe de droites, complexe linéaire.
4. MEDECINE.
a) Association de plusieurs troubles ou phénomènes constituant une entité plus ou moins bien définie, réunis sur le même secteur cutané ou muqueux et concourant au même effet. Complexe de l'encéphalite estivo-automnale russe; complexe ganglio-pulmonaire, ventriculaire (confer complexus).
b) " En électroencéphalographie succession d'ondes cérébrales d'amplitude et de durée différentes, mais ayant entre elles une relation constante et une morphologie particulière " (Dictionnaire français de médecine et de biologie (ALEXANDRE MANUILA, LUDMILLA MANUILA, M. NICOLE, H. LAMBERT) tome 1 1970). Complexe anormal ou aberrant; complexe pointe-onde.
c) ANATOMIE. Synonyme : complexus. Deux masses musculaires paires (grands complexes latéraux)... complètent la musculature céphalique (EDMOND PERRIER, Traité de zoologie, tome 2, 1897, page 1424 ).
5. PÉDOLOGIE. Complexe absorbant ou adsorbant, d'altération, argileux, colloïdal, détritique, ferri-, ferrosilicique, fluvio-glaciaire, organique, organo-minéral, oxydable.
6. PSYCHOLOGIE. Ensemble perçu globalement, sans analyse des parties qui le composent. Théorie des complexes :
Ø 11. Ainsi que le note J. Delay, les Gestaltistes « n'ont guère étudié les lois du complexe de la Forme que dans le domaine optique. Or il y a une différence fondamentale entre les « formes » optiques et les « formes » tactiles ».
ARMAND CUVILLIER, Nouveau précis de philosophie, tome 1, La Connaissance, 3e. édition, Paris, Armand Colin, 1966, page 104.
STATISTIQUES : Fréquence absolue littéraire : 1 796. Fréquence relative littéraire : XIXe. siècle : a) 727, b) 1 484; XXe. siècle : a) 1 971, b) 5 037.
DÉRIVÉS : Complexuel, -elle, adjectif, PSYCHOLOGIE. Relatif au (ou à un) complexe (confer Manuel alphabétique de psychiatrie clinique et thérapeutique (ANTOINE POROT) 1960, au mot complexe). On peut aussi la [l'indiscrétion] nourrir avec de faux secrets. Bref, il existe une ébénisterie « complexuelle ». Qu'il y ait homologie entre la géométrie du coffret et la psychologie du secret, c'est ce qui n'a pas besoin, croit-on, de longs commentaires (GASTON BACHELARD, La Poétique de l'espace, 1957, page 86 ).

Forme dérivée du verbe "complexer"
complexer
Ce mot n'est pas défini dans le Trésor de la Langue Française.





Ressources Gratuites

Corrigé : Vocabulaire:
COMPLEXE, adjectif et substantif. Corrigé de 1921 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Vocabulaire: COMPLEXE, adjectif et substantif." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

Vocabulaire: COMPLEXE, adjectif et substantif.

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit