LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est ce qui caractérise l'artiste par rapp ... Peut-on distinguer une oeuvre d'art d'un obj ... >>


Partager

Que faut il pour être un artiste ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Que faut il pour être un artiste ?



Publié le : 5/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Que faut il pour être un artiste ?
Zoom

On remarque d’emblée que la définition complexe et mouvante de ce que l’on considère comme étant de l’art, va fortement jouer dans notre définition de l’artiste. Parce qu’au fond, se demander ce qu’il faut pour être appelé artiste, c’est-à-dire à quels critères se reconnaît un artiste, revient à chercher une définition propre de celui-ci. Or, si la définition e l’art change, c’est a fortiori celle de l’artiste qui bouge aussi – l’art étant la matière qu’il travaille, ou du moins à laquelle il veut aboutir.

Se demander ce qu’il faut à un homme pour être un artiste revient au fond à interroger la pertinence du savoir-faire comme critère de distinction d’un artiste et de l’art en général. En effet, on met parfois en avant le savoir-faire d’un artiste, son sens aigu de la couleur, ou une grande économie de moyens, comme caractéristiques permettant de reconnaître son travail. Mais dans ce cas, quelle limite existe-t-il encore entre l’artiste et l’artisan ?

La question de la définition de l’artiste, définition périlleuse, engage en réalité celle de l’art, toute aussi périlleuse d’ailleurs. Ce n’est qu’en liant les deux que l’on pourra prétendre atteindre l’essentiel des caractéristiques qui font qu’un homme est artiste.



Il se distingue de l'artisan ou du technicien par sa capacité non pas à mettre en oeuvre, plus ou moins habilement, une règle de production, mais à inventer la règle qui préside à la constitution de son oeuvre. -          On comprend alors que la reconnaissance de l'artiste n'est pas un problème technique = relativiser le savoir-faire en tant que critère de distinctif de l'artiste, c'est refuser que l'appréciation d'un artiste et de sa valeur se réduise à un examen technique qu'il faudrait abandonner à un spécialiste. On peut en effet louer un artiste pour son savoir-faire, mais cette reconnaissance technique n'implique pas nécessairement la reconnaissance d'un talent artistique. Celle-ci se fonde davantage sur l'émotion suscitée par la contemplation d'une oeuvre. Si pour Kant le jugement esthétique tend vers l'universalité, on pourrait en dire de même de la reconnaissance de l'artiste : d'une part parce qu'elle n'est pas limitée par la nécessité d'un savoir préalable, et d'autre part parce qu'en reconnaissant un artiste comme tel le sujet prétend donner à son jugement une extension universelle. -          Pourtant, rejeter le savoir-faire en tant que critère distinctif de l'artiste et donc a fortiori des beaux-arts, est-ce pour autant rejeter la nécessité de ce savoir-faire. Le savoir-faire apparaît alors comme une condition nécessaire mais non suffisante pour que l'on puisse définir essentiellement ce qu'est un artiste.       III-             La reconnaissance du statut nécessaire du savoir-faire   -          Le savoir-faire est ainsi nécessaire, comme connaissance des règles de production, à l'innovation et au développement de l'art et de ses techniques = on peut ainsi reconnaître l'artiste dans sa capacité à bousculer un savoir-faire parfois un peu sclérosé. S'il ne s'agit pas de refuser le savoir-faire comme tel, c'est plutôt une ré-interrogation des règles et de leurs limites qui s'engage : c'est pourquoi la connaissance de ce savoir-faire est un préalable nécessaire à sa transgression. -          De la même manière, la maîtrise technique est une condition nécessaire de la création artistique = si le génie ne s'apprend pas, ce talent ne peut s'exercer que grâce au savoir-faire.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3451 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Que faut il pour être un artiste ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit