LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'est-ce que rester libre? Qu'est-ce qu'agir librement ? >>


Partager

A quoi reconnaît-on un acte libre?

Philosophie

Aperçu du corrigé : A quoi reconnaît-on un acte libre?



Publié le : 26/1/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	A quoi reconnaît-on un acte libre?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
A quoi reconnaît-on un acte libre?




Effectivement, étant donnée la dualité de la nature humaine, l'activité volontaire et libre implique un effort soutenu : elle consiste, en effet, dans la maîtrise des forces rationnelles sur les forces inférieures, maîtrise qui exige un certain et parfois un puissant effort. Mais si cet effort nous est nécessaire pour accéder et nous maintenir au niveau de l'activité rationnelle, une fois parvenus à ce plan, c'est sans effort que nous posons des actes volontaires et libres. Il faut, par exemple, un certain effort au travailleur pour se mettre à sa tâche ; mais, une fois au travail (travail de l'écolier comme travail de l'ouvrier ou du fonctionnaire) , il n'a pas besoin d'un nouvel effort pour poser les actes volontaires et libres dont est faite sa journée. (Exemples.) Bien plus, nos actes sont d'autant plus volontaires et d'autant plus libres qu'ils demandent moins d'effort, le besoin d'effort étant le signe que nous ne voulons qu'avec une partie de nous-mêmes. L'acte volontaire et libre est aussi considéré comme constituant une innovation, un commencement ; il est aux antipodes de la routine, et les actes habituels passent facilement pour involontaires. Mais cette caractéristique, qui n'est pas essentielle à l'acte de volonté (il peut n'être qu'une confirmation d'une décision déjà prise) , l'est encore moins de l'acte volontaire, et il n'y a aucune opposition entre volontaire et habituel : il est, en effet, des habitudes volontaires grâce auxquelles les actes d'abord pénibles deviennent plus faciles et par là même plus pleinement volontaires. On voit par là ce qu'il faut penser d'un autre caractère, qu'on attribue souvent aux actes volontaires et libres : conscience et réflexion. Sans doute, l'absence de conscience et de réflexion peut amener à une routine étrangère à la volonté et à la liberté, mais il n'est pas essentiel à l'acte volontaire et libre d'être conscient et réfléchi ; il n'y a pas d'opposition entre « automatique » et « volontaire » ; bien plus, c'est grâce aux automatismes que nous pouvons mener à bonne fin les travaux complexes entrepris volontairement et librement. L'acte volontaire et libre, dit-on encore, présente une certaine personnalité : en ce premier sens, qu'il résulte, non d'une contrainte extérieure, mais d'un principe intérieur ; en ce second sens, qu'il exprime le fond de notre personnalité (Bergson).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2783 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " A quoi reconnaît-on un acte libre? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit