NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La société est-elle le propre de l'homme ? Est juste ce qui est conforme au droit ? >>


Partager

Faut-il se méfier de l'Etat ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il se méfier de l'Etat ?



Publié le : 26/6/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	Faut-il se méfier de l'Etat	?
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Faut-il se méfier de l'Etat ?



L'État ne se confond pas avec la société, il en est la L colonne vertébrale, le principe d'organisation, il dispose d'institutions et d'organes politiques, administratifs, juridiques, etc. Il exerce le pouvoir législatif, exécutif et judiciaire, le gouvernement le représente et il détient le monopole de la violence légitime par son droit de sanction pénale. L'État possède une autorité souveraine qu'il exerce sur l'ensemble d'un peuple et d'un territoire déterminés. Si, à l'origine, il s'est constitué afin de préserver et de garantir la sécurité et la paix de tous, tirant en cela l'homme de l'état de nature, et organisant la société, sa forme despotique est inacceptable. La force ne fondant pas le droit, l'État ne peut raisonnablement tirer sa légitimité que d'un contrat social, comme l'a montré Rousseau, et son idéal se doit d'être démocratique. Le pouvoir de l'État représente donc la volonté générale, mais il est à craindre que les conflits entre la volonté générale et les volontés particulières ne soient insolubles et permanents. "A l'instant qu'un peuple se donne des représentants, il n'est plus libre" écrivait Rousseau. Si l'existence de l'État est une nécessité absolue, sans laquelle nous vivrions dans un perpétuel état de guerre et d'insécurité, il n'en reste pas moins le devoir de vigilance à l'égard d'un pouvoir qui peut déresponsabiliser l'homme et lui faire abdiquer sa liberté. Tocqueville a montré le péril de l'État moderne pour le citoyen. Si la démocratie libère du joug du despotisme et de la tyrannie, elle conduit néanmoins à des sociétés de masse, où chacun ne se préoccupe plus que de son plaisir personnel. Le plaisir de la consommation des biens devient le seul idéal. La notion de liberté est égoïste, celle d'égalité vise à supprimer les différences et la fraternité a disparu.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2538 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il se méfier de l'Etat ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé
Corrigé consulté par :
  • cece-291272 (Hors-ligne), le 13/03/2018 é 13H16.
  • laulau2a (Hors-ligne), le 27/01/2015 é 27H21.
  • apolloniairy-252718 (Hors-ligne), le 19/01/2015 é 19H19.
  • antoine1-252600 (Hors-ligne), le 18/01/2015 é 18H15.
  • Linjae (Hors-ligne), le 06/03/2011 é 06H17.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    Ressource précédenteRessource suivante

    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit