NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< avons-nous besoin des autres pour prendre co ... Avons-nous besoin des autres pour prendre co ... >>


Partager

L'attention est-elle la caractéristique essentielle de la conscience?

Philosophie


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé non disponible

Le corrigé du sujet " L'attention est-elle la caractéristique essentielle de la conscience? " a obtenu la note de : aucune note

Cacher les ressources gratuites

Problématique

La conscience est la connaissance (conscientia en latin) que l'on a de notre existence, de nos sensations et de nos pensées en général. Cette connaissance peut être plus ou moins claire selon le degré de contention auquel l'esprit parvient, elle est aussi proportionnelle à la complexité de l'objet qui vient l'habiter.

L'activité de la conscience suppose une mise à distance de soi par rapport à soi et vis-à-vis du monde. Quand quelqu'un prend conscience de son plaisir par exemple, il s'en distingue nécessairement pour se penser comme un sujet affecté par une émotion agréable. De la même manière, avoir conscience d'une pensée implique qu'on s'en sépare en tant qu'elle est l'objet intellectuel par lequel le sujet pensant est informé. On tient là le caractère fondamental de la conscience, ce que Husserl appelle l'intentionnalité, autrement dit, le fait qu'elle soit toujours conscience de quelque chose. Cette visée intentionnelle, caractéristique de son activité, fait que la conscience ne se laisse pas enfermer dans un « en-soi » clos, elle est toujours un « pour-soi » qui diffère de son contenu en opérant un retour réflexif sur lui. Ainsi, une conscience qui ne pourrait s'arracher à son objet serait tout simplement incapable d'en avoir l'aperception.

La conscience désigne également le principe qui nous fait distinguer le bien du mal ; on parle alors de conscience morale en tant qu'instance indiquant à l'homme son devoir. Enfin, se pose le problème des limites internes de la conscience avec les travaux de Freud qui remettent en question la conception classique d'une vie psychique intégralement transparente à elle-même.

Plan détaillé

Textes / Ouvrages de référence

Citations

Quelle est la couleur de la tomate ?

Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



Ressource précédenteRessource suivante

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit