LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Poésie et personnalité La religion peut-elle nous donner à penser ? ... >>


Partager

Ai-je raison de m'inquiéter des progrès de la science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Ai-je raison de m'inquiéter des progrès de la science ?



Publié le : 15/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Ai-je raison de m'inquiéter des progrès de la science ?
Zoom

Il y a un cinquante d’années, une telle question n’aurait eu aucun sens, elle serait même apparue scandaleuse, tant l’époque antérieure accordait une place considérable au progrès de la science. Cela est si vrai que dès lors que le mot, progrès, était prononcé, il évoquait l’évolution des sciences corrélée à celle des techniques. Croire au progrès, cela revenait à croire dans la capacité de notre civilisation à transformer la nature pour le bien de tous. Nous savons que la définition de l’époque moderne est liée à la naissance de la physique au 16ème siècle avec Galilée. Grâce à cette science, l’homme, comme le disait Descartes, deviendrait « maître et possesseur de la nature «. La modernité est donc la naissance d’une physique scientifique, la production de machines liées à celle-ci, et un nouvel optimisme historique qui fait croire que l’histoire est un lent et sûr cheminement vers les lumières aussi bien matérielles que spirituelles.

La post-modernité, c’est-à-dire notre monde actuel, représente précisément la fin ou la remise en question de cette approche de la science et de l’évolution des choses.



    Deuxième partie : Remise en cause de la science.   A l'époque post-moderne, avec tous les problèmes que nous constatons au niveau écologique, au niveau social, etc, la confiance dans la positivité absolue dans les sciences est ébranlée. Nous assistons au contraire à un bilan négatif concernant le développement des sciences et les réalisations techniques qu'elles permettent. A cet égard, l'exemple le plus frappant est la naissance au début du 20ème siècle de la physique atomique. On sait que grâce à celle-ci l'homme est arrivé à décomposer la matière en ses éléments les plus microscopiques afin de maîtriser ses lois internes. On sait aussi que dès l'apparition de ce nouveau pouvoir il y a eu une volonté de l'exploiter à des fins non pacifiques, telle la construction de la bombe atomique.   Troisième partie : science et éthique.   L'histoire de la bombe atomique résume à elle seule le commencement d'une lente dégradation du rapport de l'homme aux sciences et des pouvoirs considérables que possèdent celles-ci. Ainsi le nouveau regard de l'homme sur la science nous pousse à la considérer sous deux angles : un angle positif et un angle négatif. En effet, si grâce aux sciences on peut éliminer les maladies, prévoir les catastrophes naturelles, etc... on peut aussi détruire des espèces, s'attaquer à la couche d'ozone, et perturber profondément le climat.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4902 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Ai-je raison de m'inquiéter des progrès de la science ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit