NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Liberté et courage Que peuvent les mots? >>


Partager

Tout but dénature l'art

Philosophie

Aperçu du corrigé : Tout but dénature l'art



Publié le : 7/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Tout but dénature l'art
Zoom

  L’art est souvent comme un libre jeu, un plaisir qui se passe de toute notion d’utilité, de but. Aussi, si l’art se charge de faire de la propagande politique, de promouvoir un régime, une idéologie, d’éduquer le peuple, de susciter à tout prix l’horreur, ou le désir sexuel, il devient difficile de parler d’art. On en revient à la définition kantienne de la Critique de la faculté de juger, où l’art est perçu comme une finalité sans fin. L’art n’accepterait pas une finalité prédéterminée, l’art ne serait pas régi par des recettes a priori qui ne laisserait place à aucun création et inventivité. Mais on pourrait par ce biais attendre une définition peut être trop restrictive de l’art, et on éliminerait par là quasiment tout l’art religieux, toute les œuvres visant à glorifier des régimes politiques. Il y a pourtant des chefs d’œuvres dans ce domaine qu’on ne peut écarter de l’art. La question est donc de savoir dans quelle mesure un but devient nuisible à l’art ? Le talent de l’artiste peut-il aider à prendre des libertés par rapport aux buts fixés par un commanditaire ?



On peut déceler aussi ce problème dans l'art contemporain, qui faute d'inspiration, ne trouverait de salut que dans la provocation. Génie ou épuisement de l'inspiration ? Il y a encore un débat à ce sujet, les héritiers de Duchamp et de son Urinoir sont nombreux. Mais ne faudrait-il pas y voir plutôt une volonté de s'écarter de toute attente, de la société de consommation, de la culture d'entreprise, des présupposés d'une société bien pensante ? L'art au service de l'entreprise se transforme en publicité, en marketing, l'art au service de la politique se transforme en propagande, l'art à seul fin commercial perd souvent son âme et sa nature. L'art reproduit, copié de façon industriel, devient kitsch. C'est bien des éléments étrangers à l'art qui le dénature et non un quelconque but donné par l'artiste lui-même pour produire un effet sur le public. L'artiste peut parfois lui-même pour être dans la facilité, répondre volontairement à un certain genre artistique pour s'éviter de trop grands problèmes de conscience.   Conclusion.     Il faut donc bien comprendre ce qu'il faut entendre par but.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1887 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Tout but dénature l'art " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit