NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Dépend-il de nous d'éviter l'erreur ? Des choses peuvent-elles exercer un pouvoir ... >>


Partager

Dépendre d'autrui, est-ce aliéner sa liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Dépendre d'autrui, est-ce aliéner sa liberté ?



Publié le : 23/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Dépendre d'autrui, est-ce aliéner sa liberté 	?
Zoom

Dépendance et aliénation : deux manières de vivre, et la relation avec l’autre (dépendance) et la relation avec soi (aliénation).

Dépendre de quelqu’un d’autre que soi, en tant que je délègue une partie de mes obligations, de mes nécessités à un autre, est-ce le signe d’une aliénation de soi, que je deviens étranger à moi-même ? Est-ce que dépendre d’autrui modifie-t-il mon comportement ?



Etre dépendant c'est déléguer une partie de ses responsabilités, des ses obligations à autrui : être dépendant c'est donc s'aliéner soi-même. II.                Dépendance et aliénation : sommes-nous toujours soi-même, sans forcément dépendre d'autrui ? L'aliénation de soi ne se situe pas nécessairement dans le fait de dépendre de quelqu'un. Mais le regard d'autrui me renvoie à moi-même : l'épisode sartrien de la honte, par exemple. Je fais une grimace dans une vitrine, par exemple dans la rue des Trois Cailloux à Amiens, et là je croise le regard d'un autre que moi : tout à coup la honte m'envahit, mes joues rougissent...Le regard d'autrui m'interpelle, tel un coup de fouet, pour me remettre dans le droit chemin, pour nous renvoyer à nous-même. Même si on ne dépend pas d'autrui, il nous interpelle, malgré tout et m'aliène : je ne suis jamais, ou peu moi-même lorsque autrui est sur mon passage. Son regard me renvoie à moi-même : il est ce qui m'interpelle, me juge...et m'aliène. Je deviens étranger à moi-même : je ne suis plus moi, je me forge un rôle et offre une façade. La dépendance envers quelqu'un de soi n'est qu'une forme d'aliénation particulière : celle d'un autrui en face de moi.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1178 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Dépendre d'autrui, est-ce aliéner sa liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit