NoCopy.net

Faut-il poser des limites a la science ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Faut-il perdre ses illusions ? Faut-il préférer la justice a l'inégalité ... >>


Partager

Faut-il poser des limites a la science ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Faut-il poser des limites a la science ?



Publié le : 16/9/2005 -Format: Document en format HTML protégé

Ce corrigé vous sera utile pour ces autres sujets voisins

	Faut-il poser des limites a la science  	?
Zoom

Analyse du sujet :

 

  • Le sujet prend la forme d’une question fermée, à laquelle il s’agira de répondre par « oui « ou « non « en conclusion, au terme d’une argumentation documentée.
  • Il pose la question des limites de la science : « limite « peut alors désigner une limite d’effectivité ou de puissance des sciences à rendre compte de la réalité. Cette limite peut-être théorique ou pratique. Ce type de limite serait inhérent aux sciences.
  • A l’inverse, on peut envisager qu’un autre domaine viendrait « de l’extérieur « poser des limites à la science : par exemple, l’éthique ou le politique n’interdisent-ils pas des réalités certains tests sur des humains ?
  • Ce deuxième type de limite dévoile une autre piste à explorer : en effet, les limites éthiques sont posées par exemple dans le cadre des sciences médicales ou dans certaines branches de la biologie, mais pas dans celui de la physique. Parler des limites de LA science est donc délicat. Peut-être faudrait-il envisager que les limites diffèrent en fonction des sciences envisagées.

 

Problématisation :

 

Le premier problème qui se pose concerne la science en général, envisagée comme pratique qui permet d’accéder à des savoirs. La science est-elle limitée quant à l’accès à ces savoirs ou bien permet-elle en droit de rendre compte de toute la réalité ?

I – La science peut-elle rendre compte de l’intégralité de la réalité ?

Si par ailleurs, on peut supposer qu’il est raisonnable de lui poser des bornes éthiques, alors, comment fonder celles-ci ?

II – Y a-t-il des valeurs supérieures au savoir qui justifieraient qu’on freine la course vers celui-ci ?



Il manifeste bien une limite intrinsèque des sciences. La science, par rapport à ses limites, adopte donc une position paradoxale : d'une part, en effet, elle est obligée de présupposer qu'elle pourra rendre compte intégralement de la réalité. Mais d'autre part, il existe des principes eux-mêmes scientifiques (cf. aussi le principe mathématique d'incomplétude de Goedel) qui manifestent ces limites. Pour sortir du paradoxe, nous dirons ceci : si le but que poursuit la science ne peut pas être atteint, ce but conserve toutefois son statut de but et de moteur nécessaire du progrès scientifique. Il n'a cependant plus exactement le même statut : il est un but idéal, et plus seulement un présupposé sur la connaissance exhaustive possible de la science. La science possède bien une limite qu'il est impossible de fixer, puisqu'elle est perpétuellement repoussée, mais qui n'est pas moins une borne. La science ne peut que tendre vers une connaissance totale sans jamais l'atteindre. III - Y a-t-il des valeurs supérieures au savoir qui justifieraient qu'on freine la course vers celui-ci ? Reste la question du « faut-il » poser des limites à la science, au sens d'un devoir de limitation de celle-ci.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Faut-il poser des limites a la science  	? Corrigé de 1170 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Faut-il poser des limites a la science ?" a obtenu la note de : aucune note

Faut-il poser des limites a la science ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit