LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Obéir est-ce se soumettre ? Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ? >>


Partager

Obéir me dégage-t-il de toute responsabilité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Obéir me dégage-t-il de toute responsabilité ?



Publié le : 3/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Obéir me dégage-t-il de toute responsabilité	?
Zoom

L’on entend parfois, lorsqu’un petit garçon se fait gronder par ses parents, cette excuse : « Mais ce n’est pas moi, c’est Pierre qui m’a dit de le faire. «. Le paradoxe de cette phrase est que le petit garçon dit d’une part, que c’est bien lui qui a fait l’action, mais, d’autre part qu’il n’est pourtant pas l’auteur de la bêtise, car il agit sur ordre d’autrui. Il est l’auteur sans l’être. Le petit garçon sépare son action en deux : l’action en elle-même totalement objective et la conséquence de l’action, jugée bêtise. Le petit garçon se dit donc auteur, mais non décideur, donc non responsable. Il associe ainsi la responsabilité à la décision. Mais alors, qu’est-ce qui dans mon rapport au monde, me rend responsable des événements que je produis, la décision ou l’action ?



Ainsi lorsque après la seconde guerre mondiale, les officiers nazis dirent qu'ils ne sont pas responsables de ce qu'ils ont fait parce qu'ils avaient des ordres, cela est nécessairement faux puisqu'ils ont voulu ce qu'ils ont fait au moment même ou ils l'ont réalisé. Mais alors que devient l'homme qui, sous couvert d'obéissance ne se considère pas comme responsable de ses actes ? III.             Quand l'homme se déshumanise.  La conscience me constitue comme le sujet de moi-même en me constituant comme sujet de mes actions. Elle me permet d'être un homme autonome et libre de mes actes. De plus, je peux revendiquer ma personnalité et mon individualité par les actes que je fais : 'Dis-moi comment tu agis, je te dirais qui tu es'. Ainsi, l'homme qui agit, mais ne s'approprie pas ses actions en disant qu'il n'a fait qu'obéir, se déshumanise lui-même. Il s'ôte lui-même la liberté et se considère comme une machine. En effet, une machine n'a pas le choix : on appuis sur un bouton et elle réalise immédiatement ce que nous lui avons demandé ; et ceci, car elle n'a pas de conscience.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1534 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Obéir me dégage-t-il de toute responsabilité ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit