Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Quelle est la nature du lien social ? Quelle est la place des fantasmes et le fonc ... >>


Partager

Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance ?



Publié le : 27/2/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance 	?
Zoom

La croyance ne se confond pas avec l’illusion, sauf à commettre un abus de langage, l’illusion s’ignore elle-même tandis que la croyance s’assume et se vit telle qu’elle est, elle n’est pas comme l’illusion l’affirmation dogmatique d’une existence, le doute effleure toujours la croyance. N’y a-t-il pas cependant une part d’illusion au sein de la croyance ? On examinera l’hypothèse selon laquelle la croyance ne peut peut-être s’assumer qu’à la condition de reposer sur une illusion. L’illusion serait donc au cœur de la croyance comme son propre squelette. Mais nous verrons que même lorsque la croyance tend à oublier qu’elle n’est qu’une croyance (par exemple dans le fondamentalisme religieux) elle ne peut pas pour autant être comprise comme étant seulement une illusion.



              Malgré cet écart il semble y avoir plusieurs indices d'un rapprochement possible entre la croyance et l'illusion. D'un point de vue externe on peut par exemple juger que la croyance d'un homme est une illusion, même si lui la vit comme croyance : par exemple un homme attend quelque chose d'un politicien, croit qu'il pourra changer ce qui ne va pas pour lui mais sait qu'il ne s'agit que d'une supposition. Si nous sommes nous même de bons analystes, connaisseurs des finesses de l'économie de marché, nous pourrons par exemple, avec certitude, savoir que la croyance de l'homme sera nécessairement déçue et donc dire que sa croyance est en fait une illusion, parce qu'on en aura anticipé la fausseté.             Mais cette intégration de l'illusion dans la croyance n'est pas satisfaisante car elle est suspendue au régime de la prévision et donc de l'hypothétique. Ne faut-il pas plutôt montrer que l'adhésion à une croyance passe par une première illusion ? Par exemple certaines personnes se convertissent à une religion parce qu'elles ont eu une apparition, une révélation. Leur soumission à une croyance est donc amorcée par une illusion (en l'occurrence une illusion sensible dont ces personnes ont fait l'expérience). La part de l'illusion serait donc d'être à l'origine de la croyance, et expliquerait pourquoi le croyant considère comme non avenu les tentatives rationalistes pour lui prouver qu'il a tort (du type des arguments contre la preuve de l'existence de Dieu). L'illusion ne serait même pas nécessairement de l'ordre de l'apparition mais simplement de l'éducation par exemple si le sujet souscrit sans ciller à l'éducation qu'il a reçu.             On peut prendre les choses à l'envers pour aboutir au même résultat : comment une croyance pourrait-elle naître si elle n'est pas suscitée par une illusion ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance 	? Corrigé de 2912 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance ?" a obtenu la note de : aucune note

Quelle est la part d'illusion contenue dans la croyance ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit