Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Émile Zola, La Fortune des Rougon José-Maria de Heredia: La Sieste >>


Partager

Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse

Littérature

Aperçu du corrigé : Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse



document rémunéré

Document transmis par : Alice39663


Publié le : 26/10/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse
Zoom

À première lecture, ce poème paraît à la fois très simple et bien déconcertant. Les hypothèses de lecture permettant de donner un contenu au «nous« du premier vers sont démenties, remplacées par d'autres, à leur tour démenties, et ainsi de suite. Qui est le «tu« associé au poète ? Un petit chat ? Une compagne ? Un compagnon de bohème et de misère ? Un matou ?
  



Berceuse


Endormons-nous, petit chat noir.
Voici que j'ai mis l'éteignoir
Sur la chandelle.
Tu vas penser à des oiseaux
Sous bois, à de félins museaux...
Moi rêver d'Elle.
Nous n'avons pas pris de café,
Et, dans notre lit bien chauffé
(Qui veille pleure.)
Nous dormirons, pattes dans bras.
Pendant que tu ronronneras, J'oublierai l'heure.
Sous tes yeux fins, appesantis, Reluiront les oaristys
De la gouttière.
Comme chaque nuit, je croirai
La voir, qui froide a déchiré Ma vie entière.
Et ton cauchemar sur les toits
Te dira l'horreur d'être trois Dans une idylle.
Je subirai les yeux railleurs
De son faux cousin, et ses pleurs
De crocodile.
Si tu t'éveilles en sursaut
Griffé, mordu, tombant du haut
Du toit, moi-même
Je mourrai sous le coup félon
D'une épée au bout du bras long
Du fat qu'elle aime.
Puis, hors du lit, au matin gris,
Nous chercherons, toi, des souris
Moi, des liquides
Qui nous fassent oublier tout,
Car, au fond, l'homme et le matou
Sont bien stupides.

Charles Cros (1842 - 1888), Le Coffret de Santal (1879), Oeuvres complètes, éditions Gallimard, 1970, pp. 116- 117



Vous ferez de ce texte un commentaire composé. Vous pourriez, par exemple, montrer comment s'expriment de manière originale et humoristique la tendresse d'une complicité et la détresse d'un amoureux déçu. Vous avez cependant toute liberté pour orienter votre lecture, mais vous vous abstiendrez d'une étude linéaire comme d'une séparation arbitraire entre le fond et la forme.



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse Corrigé de 2193 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse" a obtenu la note de : aucune note

Charles Cros, Le Coffret de Santal: Berceuse

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit