LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Jugement de valeur Acte I, scène 1 - Portrait de Don Juan par Sg ... >>


Partager

Acte I, scène 1 - Le début de Dom Juan: éloge du tabac par Sganarelle - Molière

Littérature

Aperçu du corrigé : Acte I, scène 1 - Le début de Dom Juan: éloge du tabac par Sganarelle - Molière



document rémunéré

Document transmis par : Patricia16482


Publié le : 10/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Acte I, scène 1 - Le début de Dom Juan: éloge du tabac par Sganarelle - Molière
Zoom

C'est sur ce texte que commence Dom Juan. Il ouvre la scène dite «d'exposition« car elle a pour fonction de mettre en place les éléments de l'action dramatique. Ces paroles sont prononcées par Sganarelle, le valet de Don Juan, et s'adressent à Gusman, le valet de Done Elvire. Mais à travers celui-ci, l'auteur, bien entendu, s'adresse aux spectateurs, car il importe de les informer du sujet de l'intrigue. Il importe non moins d'éviter de donner ces informations indispensables de manière formelle et stéréotypée.
 Il est intéressant d'examiner comment Molière résout ce double problème.



La scène est en Sicile.

 

ACTE I

Scène première

Sganarelle, Gusman.

Sganarelletenant une tabatière.
Quoi que puisse dire Aristote et toute la philosophie, il n’est rien d’égal au tabac : c’est la passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n’est pas digne de vivre. Non seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la vertu, et l’on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez-vous pas bien, dès qu’on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde, et comme on est ravi d’en donner à droit et à gauche, partout où l’on se trouve ? On n’attend pas même qu’on en demande, et l’on court au-devant du souhait des gens : tant il est vrai que le tabac inspire des sentiments d’honneur et de vertu à tous ceux qui en prennent. Mais c’est assez de cette matière. Reprenons un peu notre discours. Si bien donc, cher Gusman, que Done Elvire, ta maîtresse, surprise de notre départ, s’est mise en campagne après nous, et son cœur, que mon maître a su toucher trop fortement, n’a pu vivre, dis-tu, sans le venir chercher ici. Veux-tu qu’entre nous je te dise ma pensée ? J’ai peur qu’elle ne soit mal payée de son amour, que son voyage en cette ville produise peu de fruit, et que vous eussiez autant gagné à ne bouger de là.

Gusman
Et la raison encore ? Dis-moi, je te prie, Sganarelle, qui peut t’inspirer une peur d’un si mauvais augure ? Ton maître t’a-t-il ouvert son cœur là-dessus, et t’a-t-il dit qu’il eût pour nous quelque froideur qui l’ait obligé à partir ?

Sganarelle
Non pas ; mais, à vue de pays, je connais à peu près le train des choses ; et sans qu’il m’ait encore rien dit, je gagerais presque que l’affaire va là. Je pourrais peut-être me tromper ; mais enfin, sur de tels sujets, l’expérience m’a pu donner quelques lumières.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2282 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Acte I, scène 1 - Le début de Dom Juan: éloge du tabac par Sganarelle - Molière" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit