LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Acte I, scène 2 - Don Juan se confie à son va ... Acte II, scène 4 - Don Juan et les paysannes ... >>


Partager

Acte I, scène 3 - Don Juan de Molière

Littérature

Aperçu du corrigé : Acte I, scène 3 - Don Juan de Molière



document rémunéré

Document transmis par : Marie16485


Publié le : 10/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Acte I, scène 3 - Don Juan de Molière
Zoom

Au cours d'un dialogue avec son valet Sganarelle, Don Juan avoue à celui-ci qu'il s'est lassé de Done Elvire comme il se lasse de toutes les femmes qu'il conquiert. Ainsi, après avoir enlevé Elvire du couvent et l'avoir épousée secrètement, il l'a quittée pour courir de nouvelles aventures. Il confie à Sganarelle qu'il a le projet d'enlever à présent une jeune fille à son fiancé lors d'une promenade en mer. Sganarelle tente en vain de le dissuader de se lancer dans une entreprise dangereuse.
 Alors qu'il ordonne à son valet de préparer leur départ, Don Juan aperçoit Done Elvire qui vient à sa rencontre. Il reproche violemment à Sganarelle de ne pas l'avoir prévenu. Don Juan a cependant la présence d'esprit de remarquer la tenue insolite de son épouse qui contrevient à tous les usages en venant dans le palais où il se trouve en habits « de campagne«, c'est-à-dire de voyage.



Scène 3

Done Elvire, Dom Juan, Sganarelle.

Done Elvire
Me ferez-vous la grâce, Dom Juan, de vouloir bien me reconnaître ? et puis-je au moins espérer que vous daigniez tourner le visage de ce côté ?

Dom Juan
Madame, je vous avoue que je suis surpris, et que je ne vous attendais pas ici.

Done Elvire
Oui, je vois bien que vous ne m’y attendiez pas ; et vous êtes surpris, à la vérité, mais tout autrement que je ne l’espérais ; et la manière dont vous le paraissez me persuade pleinement ce que je refusais de croire. J’admire ma simplicité et la faiblesse de mon cœur à douter d’une trahison que tant d’apparences me confirmaient. J’ai été assez bonne, je le confesse, ou plutôt assez sotte pour me vouloir tromper moi-même, et travailler à démentir mes yeux et mon jugement. J’ai cherché des raisons pour excuser à ma tendresse le relâchement d’amitié qu’elle voyait en vous ; et je me suis forgé exprès cent sujets légitimes d’un départ si précipité, pour vous justifier du crime dont ma raison vous accusait. Mes justes soupçons chaque jour avaient beau me parler ; j’en rejetais la voix qui vous rendait criminel à mes yeux, et j’écoutais avec plaisir mille chimères ridicules qui vous peignaient innocent à mon cœur. Mais enfin cet abord ne me permet plus de douter, et le coup d’œil qui m’a reçue m’apprend bien plus de choses que je ne voudrais en savoir. Je serai bien aise pourtant d’ouïr de votre bouche les raisons de votre départ. Parlez, Dom Juan, je vous prie, et voyons de quel air vous saurez vous justifier.

Dom Juan
Madame, voilà Sganarelle qui sait pourquoi je suis parti.

Sganarelle
Moi, Monsieur ? Je n’en sais rien, s’il vous plaît.

Done Elvire
Hé bien ! Sganarelle, parlez. Il n’importe de quelle bouche j’entende ces raisons.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3310 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Acte I, scène 3 - Don Juan de Molière" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit