LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'admiration. Comment faire l'introduction, ... l'aide humanitaire est-elle notre bonne cons ... >>


Partager

l'affirmation de ma liberté peut-elle ce concilier avec le principe de mon appartenance a la nature ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'affirmation de ma liberté peut-elle ce concilier avec le principe de mon appartenance a la nature ?



Publié le : 20/10/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	l'affirmation de ma liberté peut-elle ce concilier avec le principe de mon appartenance a la nature 	?
Zoom

Les deux propositions sont-elles en opposition, ou peut-on les affirmer indépendamment l'une de l'autre ? Et si chacune a une incidence sur l'autre, se remettent-elles en question ? En étant libre, l'homme n'est-il pas soumis à des lois ? Et si la nature est soumise, n'est-ce pas par l'action humaine (qui crée les lois) et par elle-même ? Comment est-il possible de parler de soumission de la nature ? Obéit-elle à une volonté qui lui serait supérieure ? L'opposition : du côté de l'homme, la liberté ; du côté de la nature, la soumission, est-elle pertinente ? L'homme n'est-il pas soumis lui-même aux lois de la nature ? Cela contredit-il sa liberté ? Que faut-il entendre par liberté ? Que suppose la liberté (penser à la notion de volonté, etc.) ? Et de même, qu'est-ce que la nature ? la soumission ? les lois (sans doute ici celles de la nature : mais l'homme n'est-il pas aussi soumis à des lois ? Sont-ce les mêmes ?) ? De même, la nature est certes soumise à des lois. Mais ces lois, lui sont-elles imposées de l'extérieur ?



[II - L'homme est-il un être de nature ?]a. Opposition classique entre nature et culture (pour caractériser l'homme) : loi d'un côté, règle de l'autre.b. Ce qui distingue l'homme de l'ordre naturel (= les éléments qui marquent l'émergence de la culture) : interdit de l'inceste, travail, connaissance de la mort (cf. Hegel, ou Bataille).c. Définition « minimale » de la liberté : elle est capacité de dire « non » à l'ordre naturel (dans les trois domaines ci-dessus rappelés - non à la satisfaction sexuelle immédiate, non à la forme donnée des matières, non à la décomposition « naturelle » du cadavre, par l'invention de rituels à accorder aux morts).d. Que reste-t-il de « naturel » dans l'homme ?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1263 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " l'affirmation de ma liberté peut-elle ce concilier avec le principe de mon appartenance a la nature ?" a obtenu la note de :

5.3 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit