NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La technique peut-elle être tenue comme la ... Le respect de la vie peut-il être considéré ... >>


Partager

Affirmer des droits de l'homme universels, est-ce méconnaître la diversité des cultures ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Affirmer des droits de l'homme universels, est-ce méconnaître la diversité des cultures ?



Publié le : 1/3/2009 -Format: Document en format HTML protégé

	 Affirmer des droits de l'homme universels, est-ce méconnaître la diversité des cultures ?
Zoom

 

 L’apparition et la définition de droits de l’homme universels semble voir le jour dès le milieu du XVIIIème siècle comme on peut le constater dans la Constitution américaine ou dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ; et encore aujourd’hui puisque l’on fête les soixante ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme du 10 décembre 1948 au siège de l’ONU. Pourtant, depuis son apparition la notion de droits de l’homme universels n’a cessé de faire débat. En effet, affirmer des droits de l’homme universels c’est tout d’abord reconnaître l’existence d’une nature humaine et en définir l’essence ; mais aussi c’est définir l’existence d’un droit naturel, c’est-à-dire d’un droit antérieur à la constitution de la communauté en tant que société, donc anhistorique, servant de modèle idéal au droit positif, le droit de chaque état. Mais surtout le problème de l’existence de ces droits et de son universalité est opposée à la réalité de la diversité culturelle de la famille humaine. Autrement dit, le sujet prend toute son acuité dans l’opposition entre l’universel et le particulier, l’idéal et le réel. Et cela d’autant plus que certains penseurs y ont vu non pas une universalité mais une arme idéologique afin d’imposer un modèle de penser et d’existence. C’est donc bien dans ce cadre que le sujet « affirmer des droits de l’homme universels, est-ce méconnaître la diversité des cultures ? « prend tout son sens.

            Ainsi dans une première partie il conviendra d’étudier et d’analyser toutes les implications majeurs de la définition de droits universels notamment autour des axes de l’universalité, de l’idéalité et du droit. Or si l’on parle d’idéal peut-être faudra-t-il si ce projet n’est pas d’essence utopique et ne correspondant pas la réalité de la diversité culturelle, donc produire une critique de l’universalité des droits de l’homme au nom de la diversités des cultures (2ème partie). Pourtant force est de constater que la majorité des pays ont ratifié la Déclaration de 1948 voire qu’il s’agit d’un besoin exprimé par toutes les cultures. Dans ce cas, on pourrait donc y voir une universalité qui ne se ferait pas malgré la diversité culturelle mais avec elle, sans la méconnaître et se fondant sur le respect et la dignité de la personne humaine (3ème partie).

 


 

I – Universalité, idéal, droit naturel et implications

 

II – Critique au nom de la diversité culture et idéalité des droits universels

III – Dépassement dialectique de l’opposition, nécessité de ces droits et respect de la personne

 

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2616 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Affirmer des droits de l'homme universels, est-ce méconnaître la diversité des cultures ?" a obtenu la note de :

10 / 10

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit