NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aimer son travail, est-ce toujours travaille ... Aimer, est-ce trouver sa richesse hors de so ... >>


Partager

Aimer, est ce la même chose qu'etre amoureux ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Aimer, est ce la même chose qu'etre amoureux ?



Publié le : 7/8/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	Aimer, est ce la même chose qu'etre amoureux 	?
Zoom

L’amour est un sentiment que nous aspirons tous à ressentir car il est source de joie. En effet l’amoureux ou l’amant c’est-à-dire celui qui aime, se sent immergé par une telle force qu’il serait prêt à tout pour l’aimé : ne dit-on pas communément que l’amour donne des ailes. Les soucis du quotidien ne nous affectent plus car toute notre attention est tournée du côté de celui qu’on aime. Mais peut-on assimiler le sentiment amoureux et le fait s’aimer ? Autrement dit aimer, est-ce la même chose qu’être amoureux ? Etre amoureux, c’est ressentir un sentiment qui enveloppe tout notre être, l’amour est ce qui nous rend joyeux en tant qu’il accentue notre puissance d’exister. Mais le sentiment amoureux comme tout sentiment se vit à la première personne, il est ce qui vient colorer notre subjectivité. Bref, être amoureux relève d’un état subjectif. Or qu’en est-il du fait d’aimer ? A l’inverse du sentiment amoureux, aimer comme tout verbe désigne un acte. En effet aimer c’est se tourner du côté de l’aimé, c’est vouloir lui faire du bien en étant bienveillant à son égard. Il semble donc exister une opposition de force entre le sentiment amoureux et le fait d’aimer. Le sentiment amoureux s’apparente plus à une force centripète car l’amant ressent toute sa puissance d’exister alors que le fait d’aimer s’éprouve comme une force centrifuge où l’amant est complètement tourné du côté de l’aimé.

Ainsi le problème est le suivant : comment faire en sorte pour que ces deux forces antagonistes puissent s’accorder ? Peut-on être amoureux sans aimer ?



                     Aimer et être aimés relèvent pourtant de la même erreur, il s'agit dans les deux cas d'une illusion, nul n'aime ni n'est réellement aimé de qui que ce soit (comme nous venons de le voir), seules les qualités des gens sont aimables, comme le souligne le romancier Proust : « celui qui aime quelqu'un à cause de sa beauté l'aime-t-il ? Non, car la petite vérole qui tuera la beauté sans tuer la personne fera qu'il ne l'aimera plus. Et si on m'aime pour mon jugement, pour ma mémoire, m'aime-t-on moi? Non, car je puis perdre ces qualités sans me perdre moi-même (...). On n'aime personne que pour des qualités empruntées. » Pascal, Pensées, 1670. « Mon amour pour Albertine n'a été qu'une forme passagère de ma dévotion à la jeunesse. Nous croyons aimer une jeune fille et nous n'aimons, hélas, en elle que cette aurore dont son visage reflète momentanément la rougeur. »   III.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1525 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Aimer, est ce la même chose qu'etre amoureux ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit