NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Madame de Staël écrit en 1800 dans De la Litt ... Étudiez cette définition du romantisme que Mu ... >>


Partager

«Aimez ce que jamais on ne verra deux fois», tel est le conseil que donne Vigny au vers 308 de La Maison du Berger. En face de la morale et de l'art classiques qui privilégient l'éternel par rapport à l'éphémère, l'universel par rapport au singulier, ne vous semble-t-il pas que Vigny définit ainsi une attitude - éthique et esthétique - nouvelle qui, annoncée par Montaigne et la littérature baroque, s'est surtout développée dans la littérature moderne, à partir du romantisme ? Pour répondre à cette question et préciser cette attitude, vous pourrez vous aider de cette analyse de Georges Poulet sur le temps romantique : «Enfermé dans l'instant, le romantique s'échappe en pensée dans tout le reste de sa vie. Ou plutôt il essaie d'envelopper celle-ci dans la conscience du moment actuel. Il ne s'agit plus, comme au siècle précédent, d'extraire du moment toute sa substance sensible ; il s'agit de donner au moment toute la profondeur, toute l'infinité même de durée, dont l'être humain se sent susceptible. Posséder sa vie dans le moment, telle est la prétention ou le désir fondamental du romantique.» (Études sur le temps humain)

Littérature

Aperçu du corrigé : «Aimez ce que jamais on ne verra deux fois», tel est le conseil que donne Vigny au vers 308 de La Maison du Berger. En face de la morale et de l'art classiques qui privilégient l'éternel par rapport à l'éphémère, l'universel par rapport au singulier, ne vous semble-t-il pas que Vigny définit ainsi une attitude - éthique et esthétique - nouvelle qui, annoncée par Montaigne et la littérature baroque, s'est surtout développée dans la littérature moderne, à partir du romantisme ? Pour répondre à cette question et préciser cette attitude, vous pourrez vous aider de cette analyse de Georges Poulet sur le temps romantique : «Enfermé dans l'instant, le romantique s'échappe en pensée dans tout le reste de sa vie. Ou plutôt il essaie d'envelopper celle-ci dans la conscience du moment actuel. Il ne s'agit plus, comme au siècle précédent, d'extraire du moment toute sa substance sensible ; il s'agit de donner au moment toute la profondeur, toute l'infinité même de durée, dont l'être humain se sent susceptible. Posséder sa vie dans le moment, telle est la prétention ou le désir fondamental du romantique.» (Études sur le temps humain)



document rémunéré

Document transmis par : Amandine47264


Publié le : 8/2/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
«Aimez ce que jamais on ne verra deux fois», tel est le conseil que donne Vigny au vers 308 de La Maison du Berger. En face de la morale et de l'art classiques qui privilégient l'éternel par rapport à l'éphémère, l'universel par rapport au singulier, ne vous semble-t-il pas que Vigny définit ainsi une attitude - éthique et esthétique - nouvelle qui, annoncée par Montaigne et la littérature baroque, s'est surtout développée dans la littérature moderne, à partir du romantisme ? Pour répondre à cette question et préciser cette attitude, vous pourrez vous aider de cette analyse de Georges Poulet sur le temps romantique : «Enfermé dans l'instant, le romantique s'échappe en pensée dans tout le reste de sa vie. Ou plutôt il essaie d'envelopper celle-ci dans la conscience du moment actuel. Il ne s'agit plus, comme au siècle précédent, d'extraire du moment toute sa substance sensible ; il s'agit de donner au moment toute la profondeur, toute l'infinité même de durée, dont l'être humain se sent susceptible. Posséder sa vie dans le moment, telle est la prétention ou le désir fondamental du romantique.» (Études sur le temps humain)
Zoom

...



s\'est pensée comme un Absolu, sont apparues puis disparues sans qu\'il reste rien de l\'univers particulier que chacune d\'elles a constitué (cf. par exemple XIXe Siècle, p. 60) : c\'est bien là le sens de la fuite du temps chez les romantiques, non point le regret banal qu\'un bon moment passe trop vite, ni même que les grands sentiments s\'évanouissent, mais l\'inquiétude métaphysique que des instants si complets, qui semblaient toucher de si près à l\'éternité, soient disparus au point qu\'ils semblent n\'avoir plus aucune signification. Relisons par exemple la douzième strophe du Lac (Ibidem, p. 103, v. 45-48) et nous constaterons que le scandale, aux yeux de Lamartine, c\'est qu\'une «extase» dont la nature paraissait liée à «l\'Éternité» ait été complètement «engloutie». Cependant l\'originalité de Vigny est de retourner cette angoisse en disant que la grandeur de l\'homme est de se créer ces extases à la fois éternelles et périssables contre un monde qui se désintéresse de lui.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3193 mots (soit 5 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "«Aimez ce que jamais on ne verra deux fois», tel est le conseil que donne Vigny au vers 308 de La Maison du Berger. En face de la morale et de l'art classiques qui privilégient l'éternel par rapport à l'éphémère, l'universel par rapport au singulier, ne vous semble-t-il pas que Vigny définit ainsi une attitude - éthique et esthétique - nouvelle qui, annoncée par Montaigne et la littérature baroque, s'est surtout développée dans la littérature moderne, à partir du romantisme ? Pour répondre à cette question et préciser cette attitude, vous pourrez vous aider de cette analyse de Georges Poulet sur le temps romantique : «Enfermé dans l'instant, le romantique s'échappe en pensée dans tout le reste de sa vie. Ou plutôt il essaie d'envelopper celle-ci dans la conscience du moment actuel. Il ne s'agit plus, comme au siècle précédent, d'extraire du moment toute sa substance sensible ; il s'agit de donner au moment toute la profondeur, toute l'infinité même de durée, dont l'être humain se sent susceptible. Posséder sa vie dans le moment, telle est la prétention ou le désir fondamental du romantique.» (Études sur le temps humain)" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit