L'analyse institutionnelle

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'analyse organisationnelle Peut on être heureux dans un monde injuste ? >>


Partager

L'analyse institutionnelle

Culture générale

Aperçu du corrigé : L'analyse institutionnelle



Publié le : 24/5/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L'analyse institutionnelle
Zoom

Par contre, si l’on met l’accent sur le changement institutionnel, sur le dépérissement et la destruction des formes instituées et, par voie de conséquence, sur la violence symbolique et parfois policière exercée par les institutions, la question de savoir si ces faits sociaux sont « intériorisés » devient très secondaire.



Notons que cette définition met l’accent sur les points suivants :

a) l’institution se manifeste par des comportements et des modes de pensée (et non par l’aménagement des rapports de production) ;

b) ces comportements et ces modes de pensée n’ont pas pour source la personnalité, la psychologie individuelle, mais sont au contraire impersonnels, collectifs ;

c) comportements et modes de pensée collectifs constituent un héritage du passé, un gouvernement des morts sur les vivants ;

d) cet héritage de modèles culturels est sinon l’objet, du moins un des effets de l’éducation (et non de la lutte des classes).

Si, dans la suite de leur article, Mauss et Fauconnet introduisent l’idée, chère à Durkheim, de contrainte sociale, ce n’est pas sans quelque réserve. De même, l’idée que « l’institution est le passé » est fortement nuancée : « Ce sont (donc) les institutions vivantes, telles qu’elles se forment, fonctionnent et se transforment aux différents moments, qui constituent les phénomènes proprement sociaux, objets de la sociologie ».

Il existe apparemment une lacune dans cette définition, à propos du rôle joué par le consensus, par l’accord tacite ou formulé, rationnel ou irréfléchi, d’un ensemble d’individus et de catégories sociales autour des institutions existantes. Si la contrainte est indispensable à la survie des institutions, quel besoin, en effet, d’un accord général des usagers de ces institutions ? Max Weber notera ce fait assez brutalement, en évoquant la « force nue » qui à certains moments sert d’unique support aux institutions. Par contre l’école française de sociologie a toujours fait une place




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'analyse institutionnelle Corrigé directement accessible

Le corrigé du sujet "L'analyse institutionnelle" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

L'analyse institutionnelle

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit