NoCopy.net

Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La chute du real relance les inquiétudes pour ... Succès final pour Bill Clinton >>


Partager

Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie



Format: Document en format HTML protégé

Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie
Zoom

7 janvier 1999 Cinq mois jour pour jour après sa prise de fonction, le président Andres Pastrana et le dirigeant des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), le vieux dirigeant communiste Manuel Marulanda, dit Tirofijo (qui tire dans le mille), devaient présider, jeudi 7 janvier, la cérémonie d'inauguration des négociations de paix entre le gouvernement et la plus importante guérilla du pays. La cérémonie devait avoir lieu dans la petite ville de San Vicente del Caguan, au coeur de la zone dite "de détente" - 42 000 km2 dans le sud du pays - démilitarisée par l'armée depuis le 7 novembre 1998, conformément aux exigences de la guérilla pour venir s'asseoir à la table des négociations. L'enjeu de ce nouveau processus de paix est de taille : les parties affirment vouloir mettre un terme au conflit armé qui, depuis près d'un demi-siècle, alimente la violence quotidienne en Colombie. A la veille de la rencontre entre le jeune président de la République, Andres Pastrana, quarante-trois ans, conservateur bon teint, et Tirofijo, le plus vieux guérillero du monde - soixante- dix ans dont cinquante dans la clandestinité -, l'agitation qui précède les grands événements médiatiques s'est emparée de San Vicente del Caguan. La population de ce gros bourg, en pleine forêt amazonienne, vit essentiellement d'élevage et de quelques cultures, dont celle de la feuille de coca. A 600 km à vol d'oiseau de la capitale, Bogota, la ville est difficilement accessible par voie terrestre. Un véritable pont aérien a donc été mis en place pour acheminer les tonnes de matériel nécessaires aux "festivités" et assurer le transport des deux mille invités et des quelques cinq cents journalistes attendus pour couvrir l'événement. L'ambassadeur des Etats-Unis en Colombie, Curtis Kamman, les prix Nobel de littérature, Gabriel Garcia Marquez, et de la paix, Rigoberta Menchu, l'ex-président du Nicaragua Daniel Orte...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie" a obtenu la note de : aucune note

Andres Pastrana veut en finir avec cinquante ans de guerre civile en Colombie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit