L'angoisse existentielle ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'existentialisme sartrien ? Comportements naturels et comportements cult ... >>


Partager

L'angoisse existentielle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'angoisse existentielle ?



Publié le : 30/8/2009 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
	L'angoisse existentielle	?
Zoom

1. En philosophie, concept qui caractérise, selon Kierkegaard (1813-1855), la condition de l\'homme pécheur face à Dieu et à sa propre liberté. Kierkegaard L\'existentialisme contemporain la définit comme une expérience métaphysique par laquelle l\'homme prend conscience de la réalité du monde et de la sienne. Heidegger (1889-1976) lui oppose une version plus fataliste en décrivant l\'angoisse comme la finitude de l\'homme, jeté au monde pour y mourir. 2. En psychanalyse, elle est décrite comme la manifestation d\'une inquiétude morale ou psychologique profonde. Elle est, en général, accompagnée d\'un sentiment de peur, d\'oppression et d\'anxiété pouvant aller jusqu\'à la panique. Selon Freud, l\'angoisse est une réponse spontanée de l\'organisme face à un déferlement non maîtrisable d\'excitations liées à une situation de traumatisme ou à sa reproduction inconsciente. D\'un point de vue pathologique, on la retrouve dans les psychasténies, les névroses d\'angoisse, la mélancolie, etc. L\'angoisse se traduit par de nombreux malaises physiques : - constriction épigastrique ou laryngée ; - oppression respiratoire ; - accélération du rythme cardiaque ; - sueurs, etc.



    Penser l\'existence c\'est penser :

    la finitude de la condition humaine, enserrée entre les barrières de la naissance et de la mort, qui apparaît alors dérisoire, mais aussi pathétique dans la mesure où cet être fini et périssable qu\'est l\'homme peut penser l\'infini et l\'éternité ;

    l\'incompréhensible, l\'existence, selon \"\"Heidegger, ne pouvant se déduire de rien ;

    le néant la conscience de l\'existence, toujours selon Heidegger, étant inséparable de la conscience du Néant qui enveloppe l\'Être et où s\'abîme toute existence (cf. p. 33 la conscience de la mort) ;

    l\'inachèvement de l\'homme, puisque, sans essence, il se fait sans cesse, qu\'il est fondamentalement projet, seule la mort pouvant lui donner une essence en le privant de son existence : l\'homme est alors ce qu\'il a été ;

    la liberté absolue de l\'homme, donc sa solitude absolue.

    Ainsi la conscience de l\'existence est-elle toujours associée à l\'angoisse.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'angoisse existentielle	? Corrigé de 2813 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'angoisse existentielle ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

L'angoisse existentielle ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit