NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< A quoi nos désirs nous condamnent ils : l'in ... Être heureux, est-ce ne rien désirer? >>


Partager

L'appartenance a un groupe fonde-t-elle ou altère-t-elle l'identité individuelle ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'appartenance a un groupe fonde-t-elle ou altère-t-elle l'identité individuelle ?



Publié le : 1/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	L'appartenance a un groupe fonde-t-elle ou altère-t-elle l'identité individuelle ?
Zoom

Le sujet propose deux pistes radicalement opposées sur la question du rôle que joue le fait d’appartenir à un groupe sur l’individu humain en tant qu’il est un être pourvu d’une identité. Il faudra interroger les rapports entre le groupe et l’individu de manière à pouvoir évaluer ces deux pistes et en choisir une : l’identité de l’individu est-elle effacée par le groupe auquel il appartient, parce que ce groupe aurait des traits de caractère dominant ceux de l’individu ? (on peut penser par exemple aux idéologies autour desquelles des groupes, politiques ou non, se constituent, aux phénomènes de fanatisme, etc.) Ou bien le groupe est-il au contraire le lieu d’épanouissement de l’identité de l’individu, ou plutôt le lieu qui confère à la singularité de l’individu un statut d’identité, dans la mesure où il lui permet d’exprimer cette identité et de la mettre au service du fonctionnement du groupe ?



Le groupe devient alors un lieu dans lequel l'homme éprouve sa singularité et peut faire de celle-ci une forme d'affirmation de soi. III. Quelle est la juste interaction entre l'homme et le groupe ? A quelles conditions le groupe peut-il participer à la fondation de l'identité personnelle ? Cette dernière partie devrait définir les conditions auxquelles l'individu peut protéger et même cultiver son identité personnelle au sein d'un groupe dont on ne nie pas l'efficace potentiellement aliénante. Si le groupe a pour souci principal l'individu, s'il ne se conçoit pas comme une fin en soi mais comme un système au service de ses membres, et si l'individu ne s'oublie jamais comme individu dans son rapport au groupe, il semble possible de concevoir une appartenance au groupe qui permette une affirmation des identités personnelles. Il faudra se demander alors si cette « affirmation » des identités personnelles peut être qualifié de « fondation » - il semble, pour cette question, que ce soit l'individu et non le groupe qui joue le rôle d'instance de référence. Si l'individu en effet se ménage un rapport actif, critique, avec le groupe auquel il appartient, l'élément premier pour la fondation de l'identité personnelle n'est pas le groupe, mais l'individu. Bergson « La société, qui est la mise en commun des énergies individuelles, bénéficie des efforts de tous et rend à tous leur effort plus facile. Elle ne peut subsister que si elle se subordonne l'individu, elle ne peut progresser que si elle le laisse faire : exigences opposées, qu'il faudrait réconcilier.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 4054 mots (soit 6 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'appartenance a un groupe fonde-t-elle ou altère-t-elle l'identité individuelle ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit