NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< LA CRITIQUE : BOILEAU LES QUALITES DE LA COMPOSITION. L'UNITE. >>


Partager

Apprécier ce jugement de Flaubert en l'appliquant particulièrement à l'½uvre de Boileau : Nous nous étonnons des hommes du siècle de Louis XIV; mais ils n'étaient pas des hommes d'énorme génie. On n'a aucun de ces ébahissements, en les lisant, qui vous fasse croire en eux à une nature plus qu'humaine comme à la lecture d'Homère, de Rabelais, de Shakespeare surtout; non! Mais quelle conscience! Comme ils se sont efforcés de trouver pour leur pensée les expressions justes ! Quel travail ! Quelles ratures ! Comme ils se conseillaient les uns les autres! Comme ils savaient le latin ! Comme ils lisaient lentement! Aussi toute leur idée y est, la forme est pleine, bourrée de choses jusqu'à la faire craquer. Or, il n'y a pas de degrés; ce qui est bon vaut ce qui est bon. La Fontaine vivra tout autant que le Dante et Boileau que Bossuet ou même que Hugo (Correspondance de Flaubert).

Littérature

Aperçu du corrigé : Apprécier ce jugement de Flaubert en l'appliquant particulièrement à l'½uvre de Boileau : Nous nous étonnons des hommes du siècle de Louis XIV; mais ils n'étaient pas des hommes d'énorme génie. On n'a aucun de ces ébahissements, en les lisant, qui vous fasse croire en eux à une nature plus qu'humaine comme à la lecture d'Homère, de Rabelais, de Shakespeare surtout; non! Mais quelle conscience! Comme ils se sont efforcés de trouver pour leur pensée les expressions justes ! Quel travail ! Quelles ratures ! Comme ils se conseillaient les uns les autres! Comme ils savaient le latin ! Comme ils lisaient lentement! Aussi toute leur idée y est, la forme est pleine, bourrée de choses jusqu'à la faire craquer. Or, il n'y a pas de degrés; ce qui est bon vaut ce qui est bon. La Fontaine vivra tout autant que le Dante et Boileau que Bossuet ou même que Hugo (Correspondance de Flaubert).



document rémunéré

Document transmis par : Thomas49296


Publié le : 1/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Apprécier ce jugement de Flaubert en l'appliquant particulièrement à l'½uvre de Boileau : Nous nous étonnons des hommes du siècle de Louis XIV; mais ils n'étaient pas des hommes d'énorme génie. On n'a aucun de ces ébahissements, en les lisant, qui vous fasse croire en eux à une nature plus qu'humaine comme à la lecture d'Homère, de Rabelais, de Shakespeare surtout; non! Mais quelle conscience! Comme ils se sont efforcés de trouver pour leur pensée les expressions justes ! Quel travail ! Quelles ratures ! Comme ils se conseillaient les uns les autres! Comme ils savaient le latin !  Comme ils lisaient lentement! Aussi toute leur idée y est, la forme est pleine, bourrée de choses jusqu'à la faire craquer. Or, il n'y a pas de degrés; ce qui est bon vaut ce qui est bon. La Fontaine vivra tout autant que le Dante et Boileau que Bossuet ou même que Hugo (Correspondance de Flaubert).
Zoom




Peut-on trouver deux écrivains plus opposés, en apparence du moins que le truculent auteur de la Tentation de Saint-Antoine, et le sévère législateur de l'Art Poétique ? L'un est épris de couleurs et de reliefs excessifs, l'autre se montre si mesuré qu'il en semble parfois monotone. Or, en dépit de ces oppositions de tempérament, Flaubert admire Boileau et le place aussi haut que son idole : Victor Hugo. Comment expliquer cette curieuse sympathie ?




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1908 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Apprécier ce jugement de Flaubert en l'appliquant particulièrement à l'½uvre de Boileau : Nous nous étonnons des hommes du siècle de Louis XIV; mais ils n'étaient pas des hommes d'énorme génie. On n'a aucun de ces ébahissements, en les lisant, qui vous fasse croire en eux à une nature plus qu'humaine comme à la lecture d'Homère, de Rabelais, de Shakespeare surtout; non! Mais quelle conscience! Comme ils se sont efforcés de trouver pour leur pensée les expressions justes ! Quel travail ! Quelles ratures ! Comme ils se conseillaient les uns les autres! Comme ils savaient le latin ! Comme ils lisaient lentement! Aussi toute leur idée y est, la forme est pleine, bourrée de choses jusqu'à la faire craquer. Or, il n'y a pas de degrés; ce qui est bon vaut ce qui est bon. La Fontaine vivra tout autant que le Dante et Boileau que Bossuet ou même que Hugo (Correspondance de Flaubert)." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit