NoCopy.net

En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Ecrire l'histoire est-il ce qui lui donne du ... En dehors du fait de la prise de conscience ... >>


Partager

En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler ?



Publié le : 27/8/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler	?
Zoom

Le langage au cœur des rapports humains nécessite un long apprentissage : cet apprentissage passe tout d'abord entre les parents et les bébés. Certaines mères parlent à leur enfant alors qu'il n'est encore que dans leur ventre. Puis à l'école, entre l'instituteur et l'enfant. Qu'y apprenons-nous ? Tout d'abord, à lire et à écrire : lire des petits contes et écrire des petits mots. Puis l'apprentissage comprend tout ce qui est de l'ordre de la grammaire, de l'orthographe…etc.

Mais l'apprentissage de la langue maternelle se résume-t-il exclusivement à agencer des phrases, à parler, à écrire ? Ou par cet apprentissage, apprenons-nous, en dehors du fait d'acquérir une langue, sa langue maternelle, qu'à parler ?

 



Ce sont des raisonnements faux, présentant une apparence de vérité et de rigueur, et généralement formulé dans l'intention de tromper.     II.                 Le langage : comme lien social entre les individus. Et donc comme ouverture sur le monde.   Le langage comme instrument de communication fonde le lien social par excellence entre les individus : la communication permet la transmission d'un message au moyen de signes, comme des sons pour l'oral ou des lettres pour l'écrit, ou des gestes pour la communication gestuelle...etc. les signes sont des réalités matérielles saisies par les sens qui en évoque une autre qui est absente. Les mots permettent de dire ce qui a été, ce qui est, ce qui sera, ce qui ne sera jamais...etc. Il ne peut y avoir de communications que dans la mesure où il y a un émetteur et un récepteur : entre cet émetteur, il y a un message codé qui circule. L'émetteur et le récepteur forme avec le message codé un canal de transmission. La communication a deux types de fonctions : une fonction pratique (praxis= action ; l'émetteur enjoint le récepteur à exécuter telle ou telle action) et une fonction théorique (théoria= contemplation ; le rapport en l'émetteur et le récepteur est réciproque : entre eux circulent des échanges au niveau des idées ; par exemple, les dialogues chez Platon, la rhétorique chez Aristote).


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler	? Corrigé de 783 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler ?" a obtenu la note de : aucune note

En apprenant sa langue maternelle, n'apprend-on qu'a parler ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit