Aristote: l'homme, animal politique

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote: Bonheur et vertu Epicure: L'amour du plaisir contre la craint ... >>


Partager

Aristote: l'homme, animal politique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Aristote: l'homme, animal politique



Publié le : 5/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

	Aristote: l'homme, animal politique
Zoom

Bien loin de cette morale héroïque qui confine à la sainteté, la morale d'Aristote repose sur l'idée de juste moyenne également éloignée de l'excès et du défaut. Ainsi le courage, qui est une vertu, évite-t-il aussi bien la témérité (qui est un excès) que la lâcheté (qui est un défaut); la bienfaisance (vertu) n'est ni la prodigalité (excès) ni l'avarice (défaut), etc. Mais ce juste milieu n'est pas une faiblesse. Il représente au contraire une excellence. D'ailleurs le nom grec signifiant «vertu» veut d'abord dire « excellences.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Aristote: l'homme, animal politique	Corrigé de 679 mots (soit 1 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Aristote: l'homme, animal politique " a obtenu la note de : aucune note

Aristote: l'homme, animal politique

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit