NoCopy.net

Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Descartes: Qu'est-ce que la nature ? Sigmund Freud: L'homme est-il naturellement ... >>


Partager

Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?



Publié le : 8/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?
Zoom

Ce texte pose que l'homme accomplit pleinement sa nature en accédant à la qualité de citoyen. Selon Aristote, en effet, la nature poursuit des buts très précis et a « destiné l'homme à vivre en société «. Il faut se garder pourtant, au vu de cette affirmation, de personnifier la nature et de la concevoir comme une sorte de déesse agissante et consciente.



Il est donc évident que la cité est du nombre des choses qui sont dans la nature, que l'homme est naturellement un animal politique, destiné à vivre en société et que celui qui, par sa nature et non par l'effet de quelque circonstance, ne fait partie d'aucune cité, est une créature dégradée ou supérieure à l'homme. Il mérite, comme dit Homère, le reproche sanglant d'être sans famille, sans lois, sans foyers ; car celui qui a une telle nature est avide de combats et, comme les oiseaux de proie, incapable de se soumettre à aucun joug. On voit d'une manière évidente pourquoi l'homme est un animal sociable à un plus haut degré que les abeilles et tous les animaux qui vivent réunis. La nature, comme nous disons, ne fait rien en vain. Seul, entre les animaux, l'homme a l'usage de la parole ; la voix est le signe de la douleur et du plaisir et c'est pour cela qu'elle a été donnée aussi aux autres animaux. Leur organisation va jusqu'à éprouver des sensations de douleur et de plaisir et à se le faire comprendre les uns aux autres ; mais la parole a pour but de faire comprendre ce qui est utile ou nuisible et, par conséquent aussi, ce qui est juste ou injuste.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?	Corrigé de 1743 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ? " a obtenu la note de : aucune note

Aristote: L'homme est-il par nature un animal politique ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit