LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< l'art s'adresse-t-il à tous ? l'artifice est-il contre nature ? >>


Partager

l'art, illusion de la vérité ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : l'art, illusion de la vérité ?



Publié le : 24/10/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	l'art, illusion de la vérité 	?
Zoom

Analyse du sujet:

q   Dans tout sujet sur l’art, il est nécessaire d’avoir à l’esprit l’ambiguïté de la notion d’art, qui peut aussi bien renvoyer à la technique de l’artisan qui produit un objet qu’aux beaux arts. Mais dans ce sujet, il est évidemment question de l’art en tant que beaux arts, c’est-à-dire  en tant que production de l’homme qui ne vise pas une quelconque utilité. Mais si ce n’est l’utilité qu’est-ce que l’art vise ?

q   Il est difficile de donner un critère susceptible de distinguer ce qui relève de l’art et ce qui en est exclu, ce critère a pu être pendant longtemps la beauté, beauté des formes, beauté plastique que l’on trouve aussi bien dans les sculptures de l’Antiquité que dans les peintures de la Renaissance italienne. Les beaux arts sont avant tout des arts imitatifs et leur valeur pourrait tenir dans la ressemblance avec l’original. La beauté de la peinture proviendrait de la beauté de ce  qui est représenté. Mais alors, comment expliquer que parfois nous admirons des peintures alors que nous pourrions être indifférents si nous rencontrions l’original ? Il doit y avoir une beauté de l’art qui ne procède pas de la pure imitation. Et qu’en est-il de l’art comme expression de l’artiste ? Si l’art était réductible à l’imitation alors la photographie aurait dû prendre sa place.

q   Maintenant intéressons nous à la notion de vérité. La question de la vérité ne se pose que pour des propositions descriptives. Par exemple si je dis « le chat est sur le tapis «, la proposition sera vraie si effectivement je constate que le chat est bien sur le tapis. La vérité envisage toujours un rapport au réel, à ce monde qui tombe sous mes sens et que je tiens pour vrai. Etre dans le vrai c’est ne pas se tromper ou ne pas être trompé par des illusions qui nous détournent de la réalité.

q   Dire que l’art est une illusion de la vérité, c’est en faire quelque chose de trompeur, quelque chose qui nous détourne de la réalité. Mais c’est encore davantage. Si l’art ne fait que produire des fictions, alors certes on pourra dire l’art est une illusion, mais affirmer que l’art est illusion de la vérité c’est prétendre que l’art a l’apparence de la vérité, que l’on peut prendre l’œuvre d’art pour ce qu’elle n’est pas c’est-à-dire la réalité.

           

 

Problématisation:

           

            Faire de l’art une illusion de la vérité revient à  pointer du doigt un pouvoir subversif de l’art. L’art crée des artifices, il nous éloigne du réel en grossissant certains traits. Que ce soit dans la peinture, et plus encore dans le théâtre, les personnages ne sont pas des copies conformes des personnes existantes. Or, la vérité est-elle seulement affaire d’art ? L’art ne doit-il pas sacrifier la vérité au nom de la beauté ? Faut-il penser une vérité de l’art qui ne soit pas une vérité comme correspondance avec la réalité ?empirique ?

 



Ainsi, le monde sensible est une apparence de vérité sur laquelle l'homme peut arrêter sa recherche, c'est une véritable prison. L'imitation redouble encore cette dégradation et éloigne davantage les hommes de la vérité. d)                 Si on prend maintenant l'art de la rhétorique, Platon lui reproche non seulement de ne pas dire le vrai mais de prendre la forme du vrai, de se faire passer pour le vrai.  L'art en général est trompeur il se fait passer pour ce qu'il n'est pas, il prend la place du modèle.   Il est vrai que si nous réduisons l'art à la simple imitation du réel, on voit mal comment l'art pourrait avoir un statut supérieur à la réalité. Sans être forcément une illusion de vérité, on ne voit pas à quoi l'art peut-il servir, sinon dans une perspective utilitaire à garder sous les yeux des proches éloignés.   2.   L'oeuvre d'art exprime une réalité cachée.   a)                  Mais l'artiste se contente t-il seulement d'imiter ? Que penser alors de toutes ces peintures qui représentent des scènes bibliques que ni le peintre ni le croyant ne peuvent avoir sous les yeux.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5588 mots (soit 8 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " l'art, illusion de la vérité ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit