L'art peut-il s'enseigner?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Drame et Théâtre Être libre,est ce dire non? >>


Partager

L'art peut-il s'enseigner?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'art peut-il s'enseigner?



Publié le : 2/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	L'art peut-il s'enseigner?
Zoom

Jusqu’au dix-huitième siècle, le terme « art « désignait l’ensemble des techniques de production d’artefacts : tel était encore le cas dans le Discours sur les sciences et les arts (1750) de Jean-Jacques Rousseau. Ainsi, l’activité de l’artiste et celle de l’artisan étaient recouvertes par le même terme. Or, il semble que ces deux activités ne soient pas entièrement réductibles l’une à l’autre, qu’elles possèdent chacune une spécificité à élucider. Par conséquent, il nous faudra au cours de ce travail préciser d’une part ce qui distingue l’art de l’horloger de celui du poète, l’activité du coutelier de celle du plasticien ; et toujours préciser à laquelle de ces deux activités singulières nous pensons lorsque nous employons le signifiant « art «.
Lorsque nous nous demandons si quelque chose peut être enseigné, nous cherchons à déterminer s’il existe un savoir transmissible pour permettre la réalisation de ce quelque chose. L’idée d’enseignement implique plusieurs présupposés : l’existence d’une relation hiérarchique entre un maître, détenteur du savoir, et un élève, qui en est le réceptacle. Mais elle implique également la possibilité d’une transmission de la technique nécessaire pour la reproduction de l’objet ou de l’activité en question : la natation peut s’enseigner car il existe une technique corporelle, formulable et transmissible, permettant au néophyte de nager. En revanche, une activité dont la technique indispensable à la pratique ne saurait être transmise, ne peut être enseignée : nous nous demanderons si tel est le cas de l’art.
Le problème qui guidera notre réflexion sera de déterminer quel concept d’art nous devons retenir, pour pouvoir affirmer que la technique de création artistique est réductible à un savoir transmissible par l’enseignement.
Si nous pouvons commencer par voir dans quelle mesure l’activité de l’artisan est réductible à un savoir transmissible, nous verrons ensuite que l’activité de l’artiste, elle, ne l’est pas : loin de pouvoir s’enseigner, le propre de l’art est peut être de ne pouvoir se réduire à un enseignement. Mais nous verrons en dernier lieu que si l’art ne peut être enseigné, au sens où on ne forme pas un artiste comme on forme un artisan, il est en revanche possible de donner des règles dirigeant l’activité artistique, d’énoncer des axiomes sur lesquels s’édifient la construction solitaire d’une œuvre originale.



L'exemple de Beethoven est ici donné à l'appui. La grande oeuvre est le fruit de brouillons, de ratures, d'essais répétés, de sueur et de labeur. Tandis que le vrai créateur rejette et choisit, l'artiste de second ordre va se fier à la fonction du passé qui reproduit et il demeure au niveau de l'improvisation artistique, à savoir de ce qui est composé sur-le-champ et sans préparation réelle, à la hâte, à l'emporte-pièce, pourrait-on dire. Si nous comparons ce travail hâtif à l'idée, au dynamisme spirituel et au modèle véritable de la pensée, modèle correspondant à un effort et à une tension intellectuel, quelle différence ! D'un côté, la grande oeuvre et, de l'autre, le bas niveau de la réalisation: l'en deçà de l'oeuvre. Ainsi l'artiste médiocre multiplie-t-il les travaux rapides alors que le génie oeuvre sans cesse.   [Seule la technique peut s'enseigner. Pour l'art, il n'y a pas de recette.] La technique n'est pas l'art - Le génie ne s'enseigne pas. Kant nous fait bien comprendre cette spécificité irréductible du génie en comparant l'artiste au savant : « Newton pouvait non seulement pour lui, mais pour tout autre, décrire clairement, et déterminer pour ses successeurs, les démarches qu'il eut à faire depuis les premiers éléments de la géométrie, jusqu'à ses grandes et profondes découvertes ; mais aucun Homère, aucun Wieland ne pourrait montrer comment ses idées riches en poésie et pourtant lourdes de pensées surgissent et s'assemblent dans son cerveau, car lui-même ne le sait pas et il ne peut donc l'enseigner à un autre. En matière de science par conséquent il n'y a entre le plus grand inventeur et l'imitateur, l'apprenti le plus laborieux, qu'une différence de degrés, mais il y a une différence spécifique entre lui et celui que la nature a doué pour les beaux-arts ; on ne veut pourtant pas diminuer ces grands hommes auxquels l'humanité doit tout, par rapport à ceux qui par leur talent pour les beaux-arts sont des favoris de la nature.


  • I) L'art peut s'enseigner.

a) La technique artistique s'enseigne.
b) Les grands artistes ont eu des maîtres.
c) Le goût esthétique se transmet.

  • II) L'art ne peut pas s'enseigner.

a) La technique n'est pas de l'art.
b) Le génie ne se transmet pas.
c) L'art ne peut s'expliquer.

.../...



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	L'art peut-il s'enseigner?	Corrigé de 4436 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " L'art peut-il s'enseigner? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

L'art peut-il s'enseigner?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit