LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La morale relève-t-elle de la compétence de l ... L'historien peut-il faire l'économie d'une ph ... >>


Partager

L'art peut-il ne viser que l'éphémère ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'art peut-il ne viser que l'éphémère ?



Publié le : 6/2/2004 -Format: Document en format HTML protégé

L'art peut-il ne viser que l'éphémère ?
Zoom

Si l'art prend comme objet de sa visée l'éphémère, ne se borne-t-il pas uniquement à exprimer les réalités naturelles et immédiates ? Mais l'artiste ne tend-il pas, en réalité, à se servir de ces apparences pour exprimer une vérité inexprimable autrement ? Ne cherche-t-il pas, à travers sa création, à exprimer le spirituel, la vie de l’esprit ? Dès lors, l'art ne tend-il pas à échapper spontanément au fugace, au provisoire ? Est-il légitime, en particulier, que la création de choses belles ne se dépasse pas vers l’infini ? L'art ne se situe-t-il pas toujours entre l'instantané et l'éternel ? Peut-il participer à l'un sans se relier à l'autre, d'un seul et même mouvement ? Ces questions sont importantes, et même décisives, mais leur enjeu est si vaste et si mal délimité qu'il semble difficile d'en faire un problème philosophique à proprement parler. La question posée est alors la suivante : l'art peut-il rester borné à un objectif limité ou doit-il et peut-il s'en éloigner ? Est-il possible et légitime que l'art, c'est-à-dire la création de choses belles, destinées à fixer, en s'en inspirant, ce qui est fugace, passager, provisoire, reste borné à cet objectif? Il est une question beaucoup plus précise et porteuse d'enjeux artistiques décisifs : si l'art ne vise que l'éphémère, ne perd-il pas alors tout terme de référence et ne sombre-t-il pas dans le relativisme absolu?

 



Voilà un sujet chausse-trappe et difficile, qu'il vaut peut-être mieux éviter à l'examen. En effet, il acquiert plusieurs significations possibles, selon la façon d'aborder et de traiter les définitions des mots. Il est clair que l'art, créateur de choses belles, cherche à fixer dans la durée, en s'inspirant de l'événementiel, des réalités, des objets, des idées, qui sont, par essence, passagers, provisoires, fugaces. La question posée est alors la suivante : l'art peut-il rester borné à un objectif limité ou doit-il et peut-il s'en éloigner?Mais vous pouvez aussi déduire de vos définitions que l'art, si l'on s'en tient à la question posée, a pour objectif d'être lui-même passager, fugace, provisoire, ce qui semble absurde.Quel est donc le sens acceptable du sujet? Est-il possible et légitime que l'art, c'est-à-dire la création de choses belles, destinées à fixer, en s'en inspirant, ce qui est fugace, passager, provisoire, reste borné à cet objectif? Questions soulevées par l'intitulé :Si l'art prend comme objet de sa visée l'éphémère, ne se borne-t-il pas uniquement à exprimer les réalités naturelles et immédiates?Mais l'artiste ne tend-il pas, en réalité, à se servir de ces apparences pour exprimer une vérité inexprimable autrement? Ne cherche-t-il pas, à travers sa création, à exprimer le spirituel, la vie de l'esprit?


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1619 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'art peut-il ne viser que l'éphémère ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit