NoCopy.net

Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Article de presse: Walesa prix Nobel de la pa ... Article de presse: Mikhaïl Gorbatchev : la ré ... >>


Partager

Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks

Ressources gratuites

Aperçu du corrigé : Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks



Format: Document en format HTML protégé

Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks
x

Veuillez selectionner une image pour le sujet :
Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks




10 novembre 1982 - Quelques jours après la chute de Khrouchtchev, alors que Leonid Ilyitch Brejnev venait de prendre la direction du parti, les Moscovites analysaient la situation par un jeu de mots : " Comment vivrons-nous désormais? ", demandaient-ils. " Kak po brejnemou... ", répondaient-ils ( " comme avant " ). Le nouveau numéro un du régime était depuis longtemps en vedette. Il avait occupé pendant quatre ans les fonctions de chef de l'Etat. On l'avait vu dans d'innombrables réunions. Il avait fait quatorze voyages à l'étranger. La presse avait maintes fois reproduit les photos de ce hiérarque à la silhouette plutôt lourde, qui aimait les plaisirs de la vie et cultivait les bonnes manières. Mais que représentait donc ce dirigeant dont on disait jusqu'au 15 octobre 1964 qu'il était le plus fidèle des khrouchtchéviens? Personne, surtout parmi les Soviétiques, ne voulait prendre position à son sujet. On consentait toutefois à lui reconnaître une qualité : Brejnev était un bel homme. Sa biographie était pourtant exemplaire. Il naquit en 1906 dans la région de Dniepropetrovsk, en Ukraine. Son père était ouvrier métallurgiste. Comme beaucoup d'autres, le jeune Leonid Ilyitch adhéra au Komsomol alors qu'il avait dix-sept ans et qu'il suivait les cours d'une école technique d'agriculture à Koursk. Il reçut son premier poste en Oural et devint vice-président d'un soviet rural. Il s'initia ensuite aux questions industrielles et obtint en 1935 un diplôme d'ingénieur de la métallurgie. Il était évidemment passé du Komsomol au Parti communiste et, en 1938, il délaissa la technique pour se consacrer de plus en plus à l'appareil du parti... Géneral à la fin de la guerre L'Ukraine était alors décimée par les purges. Staline avait liquidé tous les dirigeants du parti de cette République qui, à ses yeux, étaient coupables de nationalisme, et il avait envoyé Khrouchtchev à Kiev. Le nouveau maître recherchait les jeunes cadres. Il remarqua parmi beaucoup d'autres Leonid Brejnev, un des secrétaires de la région de Dniepropetrovsk. Ainsi commença une collaboration qui devait se poursuivre pendant vingt-cinq ans. On pourrait même, en suivant les méandres de la carrière de Leonid Brejnev, tracer la courbe de l'influence de Nikita Khrouchtchev. Période ascendante: la guerre. Comme M. " K ", Leonid Brejnev sert sur le front ukrainien en qualité de commissaire politique, ce qui lui vaut d'obtenir à l'âge de trente-huit ans le grade de général. Après la capitulation allemande, il revient dans l'appareil civil du parti en Ukraine, avec Khrouchtchev. Il est déjà élevé dans la hiérarchie; il dirige la région de Zaporoje, puis celle de Dniepropetrovsk, et, en 1949, il est élu membre du comité central de la République. Mais son protecteur subit un recul. D'abord Staline envoie à Kiev un super-intendant du parti, Lazare Kaganovitch, puis, en 1950, la Pravda fait nettement comprendre que " K " a tort de vouloir transformer les villages en " agrovilles ". C'est alors que Leonid Brejnev quitte l'Ukraine. Apparemment, il bénéficie d'une importante promotion puisqu'il devient premier secrétaire de la République de Moldavie. Mais chacun sait que le cadeau est empoisonné. La situation est difficile dans cette région après la guerre, et les dirigeants du parti sont, les uns après les autres, voués à l'abomination parce qu'ils sont incapables de faire état de bonnes récoltes. Mais Leonid Brejnev passe l'épreuve avec succès. Du moins ne lui reproche-t-on pas de ne pas avoir opéré de miracles. Il est vrai que, pendant ce temps, " K " a consolidé sa position à Moscou: Staline l'a chargé de préparer la réforme des statuts du parti, et, au XIXe congrès (octobre 1952), il le met en vedette avec Malenkov. Tandis que le dictateur envisage de liquider ses plus anciens compagnons, Nikita Khrouchtchev réussit à faire monter à la direction suprême quelques-uns de ses amis. En octobre 1952, Leonid Brejnev est nommé membre suppléant du présidium et secrétaire du comité central. Six mois plus tard, tout est à recommencer. Les anciens se ressaisissent lorsque meurt Staline. Leur premier soin est d'envoyer à des tâches plus obscures ces nouveaux venus qui se croyaient tout près du sommet. Pour Leonid Brejnev, adieu présidium, secrétariat. On le case pendant quelques mois à la direction politique de la marine, puis, en 1954, Khrouchtchev l'envoie au Kazakhstan, où s'engage l'expérience de défrichage des terres vierges. Après un entracte de trois ans, Leonid Brejnev revient à Moscou, et il consolide sa position en 1957 lorsque la défaite du groupe anti-parti exige le renouvellement du présidium. Pourtant, en 1960, les temps sont à nouveau difficiles. Le premier secrétaire ne contrôle pas comme il le voudrait le présidium. Le 7 mai il bénéficie d'une promotion très flatteuse puisqu'il remplace à la tête de l'Etat le vieux maréchal Vorochilov. Mais ne perd-il pas le pouvoir réel le 16 juillet, lorsqu'il cesse d'être secrétaire du parti? On pouvait alors penser qu'il avait atteint le sommet de sa carrière. Mais il avait les apparences de la gloire. Alors que " K " devait quelque peu réduire son activité, Leonid Brejnev jouait à merveille son rôle d...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks" a obtenu la note de : aucune note

Article de presse: Leonid Brejnev, le premier des apparatchiks

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit