L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'art doit-il se soucier de la moralité ? Maryland >>


Partager

L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?



Publié le : 11/5/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?
Zoom

...



CONCLUSION

Affirmer le caractère illusoire de l’art ne mène pas du tout à le condamner : l’illusion est aussi une doublure du réel nécessaire à l’esprit. L’art fait ainsi partie du « superflu » qui fournit sur le quotidien des éclairages témoignant diversement de ses manques et de ce qui reste à y introduire pour qu’il satisfasse un peu mieux l’attente de l’homme.

— Lectures

Merleau-Ponty, L’Œil et l’esprit

Hegel, L’Esthétique (choix de textes)

Platon, Ion

—Documents

I. Qu’il soit peinture, sculpture, poésie ou musique, l\'art n\'a d\'autre objet que d’écarter les symboles pratiquement utiles, les généralités conventionnellement et socialement utiles, enfin tout ce qui nous masque la réalité, pour nous mettre face à face avec la réalité même. C’est d\'un malentendu sur ce point qu \'est né le débat entre le réalisme et l\'idéalisme dans l\'art. L’art n \'est sûrement qu \'une vision plus directe de la réalité. Mais cette pureté de perception implique une rupture avec la convention utile, un désintéressement inné du sens ou de la conscience, enfin une certaine immatérialité de vie, qui est ce qu’on a toujours appelé de l’idéalisme. De sorte qu’on pourrait dire, sans jouer aucunement sur le sens des mots, que le réalisme est dans l’œuvre quand l’idéalisme est dans l’âme, et que c’est à force d\'idéalité seulement qu \'on reprend contact avec la réalité.

BERGSON (A, 1983, Bordeaux)

II. Quelle est l’attitude du savant face au monde ? Celle de l’ingéniosité, de l’habileté. Il s\'agit toujours pour lui de manipuler les choses, de monter des dispositifs efficaces, d\'inviter la nature à répondre à ses questions. Galilée l’a résumé d’un mot : l’essayeur. Homme de l’artifice, le savant est un activiste... Aussi évacue-t-il ce qui fait l’opacité des choses, ce que Galilée appelait les qualités : simple résidu pour lui, c\'est pourtant le tissu même de notre présence au monde, c\'est également ce qui hante l’artiste. Car l’artiste n’est pas d’abord celui qui s\'exile du monde, celui qui se réfugie dans les palais abrités de l\'imaginaire. Qu’au contraire l\'imaginaire soit comme la doublure du réel, l’invisible, l’envers charnel du visible, et surgit la puissance de l’art : pouvoir de possession, pouvoir de restitution d’une vision naissante sur les choses et nous-mêmes. L\'artiste ne quitte pas les apparences, il veut leur rendre leur densité... Si pour le savant le monde doit être disponible, grâce à l’artiste il devient habitable.

MERLEAU-PONTY (CDE, 1982, Grenoble)




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ? Corrigé de 1424 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

L'artiste n'est-il qu'un menteur, un illusionniste ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit