NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< « Le Mal De La Télévision, Ce N'Est Pas Dans ... « Les rives s'éloignent. Ma mort approche » é ... >>


Partager

« Les artistes les plus originaux ne sont pas nécessairement les plus incultes. Si rare et si hardie que soit une pensée, il ne se peut qu'elle ne s'apparente à quelqu'autre ; et plus grande est la solitude d'un artiste dans son époque, plus vive et plus féconde est sa joie à se retrouver dans le passé des parents.»

Citation

Aperçu du corrigé : « Les artistes les plus originaux ne sont pas nécessairement les plus incultes. Si rare et si hardie que soit une pensée, il ne se peut qu'elle ne s'apparente à quelqu'autre ; et plus grande est la solitude d'un artiste dans son époque, plus vive et plus féconde est sa joie à se retrouver dans le passé des parents.»



document rémunéré

Document transmis par : Delphine16600


Publié le : 11/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

« Les artistes les plus originaux ne sont pas nécessairement les plus incultes. Si rare et si hardie que soit une pensée, il ne se peut qu'elle ne s'apparente à quelqu'autre ; et plus grande est la solitude d'un artiste dans son époque, plus vive et plus féconde est sa joie à se retrouver dans le passé des parents.»
Zoom

 Gide affirme, dans la première phrase de sa citation que pour être original, il ne faut pas nécessairement être inculte. En effet, être original c’est sortir de l’ordinaire mais pour pouvoir en sortir ne faut-il pas déjà le connaitre ? Ainsi, contrairement à ce que l’on pourrait penser du fait que quelqu’un d’inculte serait peut-être plus apte à innover car l’artiste se doit d’être cultivé afin, de justement, pouvoir cultiver son originalité. Il stipule ensuite qu’il est impossible qu’une pensée, qu’une idée soit totalement « détachée « de toute autre, pour exprimer cela, il utilise une double négation afin d’insister cette impossibilité totale. Il utilise le verbe « s’apparenter «, c’est-à-dire avoir des caractères communs, il ne parle donc pas de plagiat, il fait très certainement ici référence à la notion d’intertextualité. Ensuite il parle de la solitude de l’artiste en son temps mais peut-on dire qu’il existe des artistes réellement seuls en leur temps ? En effet, dans l’histoire de la littérature il s’inscrit surtout des mouvements (classique, romantique, etc.), donc un artiste appartient le plus souvent à un mouvement de son époque. Mais Gide ajoute par la suite que ces auteurs vont trouver alors refuge dans le passé littéraire. Ainsi, Gide nous expose ici son idée que l’artiste est forcément influencé, même quand il semble être très original, il est impossible qu’il n’ait pas été inspiré par un autre.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1198 mots (soit 2 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "« Les artistes les plus originaux ne sont pas nécessairement les plus incultes. Si rare et si hardie que soit une pensée, il ne se peut qu'elle ne s'apparente à quelqu'autre ; et plus grande est la solitude d'un artiste dans son époque, plus vive et plus féconde est sa joie à se retrouver dans le passé des parents.»" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit