NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Qu'apprend-on du désir ? Qu'attendons-nous de la technique ? >>


Partager

Qu'attend-on de l'Etat : Qu'il assure notre bonheur ou Qu'il garantisse la liberté ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Qu'attend-on de l'Etat : Qu'il assure notre bonheur ou Qu'il garantisse la liberté ?



Publié le : 7/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Qu'attend-on de l'Etat : Qu'il assure notre bonheur ou Qu'il garantisse la liberté 	?
Zoom

L’Etat doit tout d’abord être définie comme une communauté fondée sur la loi. Il ne désigne pas n’importe quelle agrégation d’individus dénuée d’unité : la loi confère à un ensemble d’hommes cette unité qui leur permet de constituer une communauté ayant les mêmes fins. Mais avoir les mêmes fins ne signifie pas avoir les mêmes intérêts. Etablir une distinction entre loi et intérêt, c'est ce à quoi nous invite la question de l’intitulé.
En effet, qu’attend-on de l’Etat : qu’il garantisse notre bonheur ou qu’il assure la liberté ? L’Etat a-t-il pour fin de nous servir (en garantissant notre bonheur) et d’ainsi servir nos intérêts, ou bien est-il le ce qui permet de dépasser nos intérêts et d’ainsi assurer la liberté ? Le bonheur doit ainsi être, en tant qu’état de satisfaction de l’homme, opposé à la liberté en tant que capacité de choisir. En effet, le bonheur nous concerne en tant qu’individus particuliers, tandis que l liberté, loin d’être la capacité de faire ce que l’on désire, est ce nous concerne en tant que citoyens.
Le problème sera ainsi celui de savoir si l’Etat doit nous servir ou pas.



Reste qu'une tension existe entre société et communauté et, par conséquent, entre la société et l'État, tension non seulement entre des concepts mais entre des aspects réels de la réalité [...]. Mais une fois de plus, le problème n'est pas résolu quand on en nie l'existence, et c'est ce que l'on fait quand, choisissant entre communauté et société, on opte pour l'une à l'exclusion de l'autre. Transition L'Etat n'est pas le fondement de la morale, car ses fins sont politiques. Cependant, on peut toujours chercher à définir sa responsabilité devant elle. Il reste que l'Etat doit surtout assurer notre liberté : à la différence du bonheur, la liberté est une notion qui est aussi politique, et la sphère de l'Etat est bien de cet ordre.

III- Etat et histoire.

L'histoire est ce qui permet de comprendre le rapport entre liberté et Etat. Textes de Hegel. Nous trouvons dans ces deux textes une synthèse des questions abordées dans notre développement : rapport entre société (civile ici) et Etat, entre bonheur et Etat, liberté et Etat.


I/ L'Etat doit assurer le bonheur et la liberté des citoyens :

II/ L'Etat ne peut pas légitimement assurer notre bonheur :

III/ En assurant notre liberté, l'Etat rend possible notre bonheur : 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 6336 mots (soit 9 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Qu'attend-on de l'Etat : Qu'il assure notre bonheur ou Qu'il garantisse la liberté ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit