NoCopy.net

Avons-nous besoin des mythes ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Y a-t-il un intermédiaire entre savoir et ign ... Les connaissances scientifiques peuvent-elles ... >>


Partager

Avons-nous besoin des mythes ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Avons-nous besoin des mythes ?



Publié le : 10/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

Avons-nous besoin des mythes ?
Zoom

Pendant des millénaires, le mythe a occupé une place très importance dans la structuration de nos sociétés. Mais aujourd'hui, après l'essor de la pensée scientifique et le projet technique de maîtrise de la nature, le "stade mythique" semble être passé en arrière plan. Mais est-il vraiment dépassé ? A ce passage en arrière plan correspond le déclin des religions, annoncé par Nietzsche ("Dieu est mort"). Mais que penser alors des sectes, et du besoin d'enchantement des populations ? Avons-nous vraiment franchi une étape dans notre mode de pensée, ou les anciens mythes sont-ils remplacés par des mythes à visage moderne, à caractère nouveau ? L'homme peut-il, en somme, se passer des mythes, ou alors en a-t-il besoin ? Nous devrons, pour répondre à cette question, saisir le mythe dans ce qu'il est, et nous demander dans quelle mesure la "pensée mythique" s'oppose à la modernité.



En un sens, les mythes peuvent servir à donner des réponses toutes faites à toutes sortes de préoccupations, à fournir des explications sur des points obscurs ou même à préconiser des attitudes morales. De ce point de vue, le mythe assure une cohésion sociale et culturelle que l'intelligence aurait plutôt tendance à dissoudre. Se passer des mythes reviendrait alors à mettre en péril un certain équilibre humain. Mais s'il n'est pas recommandé (« peut-on » au sens de « est-il permis de ») de se passer des mythes, le peut-on effectivement ? II - La fonction fabulatrice : Bergson et la nécessité du mythe Dans les Deux sources de la morale et de la religion, Henri Bergson entend montrer comment, d'une manière générale, les mythes trouvent leur source dans la vie et ses exigences de perpétuation et de création. En ce sens, il s'agit bien de faire surgir le mythe comme fonction biologique de l'homme, indissolublement lié à sa manière d'être. Une des deux formes principales de religiosité - qui  a recours au mythe - s'exprime dans la religion statique, qui n'est rien d'autre que la manifestation de l'instinct sommeillant en l'homme. En effet, sur le chemin de l'évolution biologique, l'homme correspond à l'émergence de l'intelligence. Or, loin d'être un pas avant, ce surgissement marque un coup d'arrêt dans l'évolution. En proie à la réflexion, l'homme cesse d'agir et de créer pour réfléchir.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Avons-nous besoin des mythes ? Corrigé de 7694 mots (soit 11 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Avons-nous besoin des mythes ?" a obtenu la note de : aucune note

Avons-nous besoin des mythes ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit