LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Le Clézio : L'Inconnu sur la terre : Le somme ... Marcel Proust (Du côté de chez Swann) - Comme ... >>


Partager

Bagatelles — Robert Desnos La Prairie du revenez-y dans Destinée arbitraire

Littérature

Aperçu du corrigé : Bagatelles — Robert Desnos La Prairie du revenez-y dans Destinée arbitraire



document rémunéré

Document transmis par : Leo27009


Publié le : 29/9/2010 -Format: Document en format FLASH protégé

Bagatelles — Robert Desnos La Prairie du revenez-y dans Destinée arbitraire
Zoom

  • La répétition exprime dans les deux cas le regret et la mélancolie. Chez Desnos, elle est renforcée par une allitération en [v].
  • L'emploi répété du futur de l'indicatif montre le caractère inexorable du temps : «se rideront« (v. 7 et 8), « couleront « (v. 9), « s'éteindra « (v. 12). Il s'y ajoute un présent de l'indicatif à valeur intemporelle (« grandissent «, y. 3; « Ainsi va«,

 



 

Revenez-y les vieilles
allez-y les jeunes
Les arbres grandissent jusqu’à la lune
Les arbres vieillisent comme les jeunes
Et meurent comme les vieilles

Ainsi va la vie les vieilles !
ainsi va la vie les jeunes
Les joues d’abricots se rideront
Les joues se rideront comme les joues des vieilles
Et les larmes sur elles couleront.

ainsi vont les baisers les vieilles
ainsi vont les baisers les jeunes
L’éclair des beaux yeux s’éteindra
Comme s’éteint la flamme des bougies vieilles
Et la cire comme les larmes coule.

Mais jamais ne mourra l’amour Ô ! vieilles
Jamais l’amour ne mourra au cœur des jeunes
Toujours l’éclair rayera n’importe quel orage
La flamme de la vie et de l’amour
Toujours rayonnera dans les profondes ténèbres

Ce n’est pas vrai, ce n’est pas vrai
Jamais ne mourra la couleur de vos joues
Pousse le blé le bluet et l’ivraie
Et la rougeur des baisers à vos cous
Rien ne meurt la mort n’est pas vraie.

 




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1674 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Bagatelles — Robert Desnos La Prairie du revenez-y dans Destinée arbitraire" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit