LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'oeuvre d'art a-t-elle un sens ? La banalité du mal. ? >>


Partager

La balance est-elle le symbole adéquat de la justice ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La balance est-elle le symbole adéquat de la justice ?



Publié le : 29/12/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	La balance est-elle le symbole adéquat de la justice 	?
Zoom

Bien définir les termes du sujet :

- « Balance « : c’est ce qui permet de peser, c’est de cette manière que l’on symbolise la justice. Elle signifie que le but de la justice est de mesurer le poids de la faute (de juger) et d’établir un équilibre avec la peine qui doit y correspondre.  C’est aussi une manière de souligner l’équité de la justice, elle est la même pour tout le monde, il n’y a pas « deux poids deux mesures «.

- « Symbole « : Dessin plus ou moins stylisé qui peut renvoyer aussi bien à renvoie à une institution qu’à un objet. Le symbole de la justice, ce qui la représente, c’est la balance accompagnée du glaive.

- « Adéquat « : c’est ce qui rend compte de son objet de manière exhaustive, c’est ce qui lui est adapté, ce qui lui correspond.

- « Justice « : Ici, comme on fait appel à la balance, cela signifie que l’on ne s’occupe que de la justice en tant qu’institution, et non pas de la justice naturelle. C’est l’ensemble des institutions publiques et des personnes qui ont pour fonction d’appliquer les lois. C’est l’institution de fait qui régit une société donnée.

 

Construction de la problématique :

            Le sujet demande si la balance représente parfaitement et complètement l’exercice de la justice. Nous avons définit la balance comme permettant l’équité, c’est-à-dire comme traitant tout le monde de la même manière, selon le juste. Mais il faut souligner que la balance est aussi accompagnée d’un glaive, censé trancher les différends, mais surtout châtier le coupable.

            à Se pose donc la question de savoir si la justice est simplement identifiable et réciproquable à l’équité, ou si au contraire sa tâche est plus étendue. Autrement dit, est-ce que son but est uniquement de juger de manière équitable les conflits divers, de déterminer qui a tort ou raison, ou doit-elle aussi trancher des différends, châtier, déterminer ce qu’il faut faire ?

 



En effet, selon lui, la justice doit avoir autant d'égard à l'esprit de la loi qu'à sa lettre, et même, la justice doit parfois pouvoir se prononcer contre la lettre de la loi pour être - paradoxalement - la plus juste possible. Il faut ainsi « corriger la loi, dans la mesure où celle-ci se montre insuffisante, en raison de son caractère général. «             ● Si cela est possible, c'est parce que pour Aristote le pouvoir judiciaire doit être confié au peuple qui est le plus apte à juger. En effet, l'ensemble des membres pris en corps constitue une totalité qui est supérieure à chacun d'eux : la vertu de la totalité est supérieure à la vertu individuelle. La réunion des individus est une réunion d'expériences personnelles, et cette réunion a donc plus de vertu, de prudence, et juge mieux qu'un seul individu. Ceci sans compter que bien juger, c'est épouser au mieux les contours de la forme que l'on juge. Le jugement collectif est une somme de perspectives, et il est donc le plus juste car le plus complet.             à Si la balance signifie l'équité, et si l'on entend l'équité comme un équilibre parfait entre le jugement et la faute, alors il semble que la justice puisse être effectivement représentée par une balance.     III/ La justice doit aussi agir :                Mais souvent la justice ne doit pas se contenter de déterminer après coup qui a eu tort ou raison, et lequel est coupable et à quel degré. Elle doit aussi agir concrètement, et châtier le coupable.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1625 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La balance est-elle le symbole adéquat de la justice ?" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit