NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Baruch SPINOZA: Comment vivre librement sous ... Baruch SPINOZA: les Affections et la conduit ... >>


Partager

Baruch SPINOZA: le meilleur régime politique

Philosophie

Aperçu du corrigé : Baruch SPINOZA: le meilleur régime politique



Publié le : 11/4/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Baruch SPINOZA: le meilleur régime politique
Zoom

De la démocratie à la dictature, en passant par les différentes formes de monarchie, le monde est peuplé d'Etats aux régimes variés. Cependant, non content de constater cette disparité, il nous faut aussi voir que les différentes Etats tentent parfois d'imposer aux autres leur forme de gouvernement, soutenant qu'elle est la meilleure. Pour autant, si chacun y va de son argument en faveur de son propre régime, et parvient même à l'imposer aux autres, une question demeure, quel est le meilleur régime étatique ?

C'est à cette question que Spinoza s'attaque dans le texte que nous allons étudier. Pour y répondre, il va proposer d'examiner la fin de l'Etat et soutiendra que le meilleur régime est celui qui réalise cette fin, c'est à dire qu'il garantit la sécurité de ses citoyens et la concorde.

Pour ce faire, Spinoza analyse l'« état naturel « et la nature humaine et c'est cette analyse que nous allons suivre en voyant comment Spinoza établit tout d'abord que le meilleur régime assure la sécurité et la concorde pour ensuite distinguer l'Etat de l'« état naturel «
 

 



Ce qu'est le meilleur régime pour tout État, on le connaît facilement en considérant la fin de la société civile : cette fin n'est rien d'autre que la paix et la sécurité de la vie. Par suite, le meilleur État est celui où les hommes passent leur vie dans la concorde, et dont le Droit n'est jamais transgressé. En effet, il est certain que les séditions, les guerres et le mépris ou la transgression des lois doivent être imputés non tant à la malignité des sujets qu'au mauvais régime de l'État. Les hommes, en effet, ne naissent pas aptes à la vie en société, il le deviennent. En outre, les passions naturelles des hommes sont partout les mêmes ; si donc, dans un corps politique, la malignité humaine assure mieux son règne que dans un autre, et si on y commet plus de péchés, cela vient certainement de ce qu'un tel corps politique n'a pas assez pourvu à la concorde, n'a pas établi son Droit avec assez de sagesse et, en conséquence, n'a pas acquis le droit absolu qui est celui d'un corps politique. Car une société civile qui n'a pas éliminé les causes de sédition, où il faut toujours redouter une guerre, et où enfin les lois sont presque toujours violées, ne diffère pas beaucoup de l'état naturel, où chacun vit selon ses inclinations, mais avec un grand péril pour sa vie. Baruch SPINOZA


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 3320 mots (soit 5 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Baruch SPINOZA: le meilleur régime politique " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit