NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Être juste, est ce être neutre ? Peut - on s'opposer aux progrès techniques ? ... >>


Partager

La beauté est elle promesse de bonheur ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : La beauté est elle promesse de bonheur ?



Publié le : 23/3/2005 -Format: Document en format FLASH protégé

	La beauté est elle promesse de bonheur ?
Zoom

« La beauté est la promesse du bonheur. « est une célèbre citation de Stendhal, elle évoque en premier lieu dans la plupart des esprits la beauté féminine ou masculine dans les rapports amoureux, une belle personne ne peut qu’offrir des jours heureux en sa compagnie, une personne laide ne peut que donner promettre l’inverse. Il s’agit surtout de voir la raison profonde de ce rapprochement du bonheur et de la beauté, la beauté serait capable d’intensifier les forces vitales, d’accroître notre potentiel de vie, de vivre dans la joie et non dans la mélancolie et la tristesse liée à la laideur. Aussi, cette question rejoint le débat sur la nature de la beauté, la beauté est-elle capable seulement de nous éviter la douleur ? Elle n’aurait qu’un pouvoir négatif, et de l’autre, la beauté aurait des capacités à accroître notre pouvoir de vie. D’une manière plus générale, c’est le pouvoir sur la vie qui est en question, a-t-il un quelconque effet sur nous, est-il apaisant ou vivifiant ?



  La beauté est le signe du bonheur La vue d'un beau visage, d'un beau paysage, d'un beau tableau me procure du plaisir. J'éprouve, devant la beauté, un sentiment d'harmonie, de justesse, de vérité. J'ai l'intime conviction que ce qui est beau ne saurait être mauvais. Ce sentiment est l'essence même du bonheur. Je ne peux jouir de la beauté que si je suis heureux. Le beau est l'expression de l'idéal Au XIXe siècle, l'idée du beau se sépare de celle du bien. En réaction contre la morale bourgeoise, les artistes proclament que la beauté se suffit à elle-même et qu'elle n'a pas besoin de la caution de la morale. C'est le mouvement de l'Art pour l'Art. Face à la médiocrité et au matérialisme des idéaux bourgeois, la beauté devient le refuge des esthètes épris d'idéal comme Baudelaire, Flaubert ou Oscar Wilde. L'esthète ne peut être heureux que s'il fait de sa vie même une oeuvre d'art.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 2777 mots (soit 4 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " La beauté est elle promesse de bonheur ? " a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit