NoCopy.net

LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Commentaire composé de l'incipit du Diable au ... MOLIÈRE: Le Malade imaginaire >>


Partager

Beckett, En attendant Godot - Incipit : (début jusqu'à " et si on se repentait?")

Echange

Aperçu du corrigé : Beckett, En attendant Godot - Incipit : (début jusqu'à " et si on se repentait?")



Document transmis par : Ceres20142


Publié le : 20/9/2010 -Format: Document en format HTML protégé

Beckett, En attendant Godot - Incipit : (début jusqu'à
Zoom

 

Introduction

 

Samuel Beckett est né en 1906 à Dublin. Il étudia le français au collège et fut par la suite, nommé au poste de lecteur d anglais à l ENS.  Cet écrivain, poète et dramaturge, reçut en 1969 le Prix Nobel de littérature, ce qu il considéra comme une "catastrophe", car générateur de ce qu'il appelait 'l industrie beckettienne". Beckett est notamment une grande figure du théâtre de l'absurde, apparu dans les années 1940 et qui se caractérise par une rupture totale par rapport aux genres plus classiques tels que le drame ou la comédie. Ses écrits, ainsi que ceux d' Eugène Ionesco révolutionnent encore ce genre. Leur particularité est de peindre l' absurdité de la vie, et de la condition humaine tout en posant la question du langage. En attendant Godot, écrite en 1948 et publiée en 1952, est une pièce emblématique de ce courant. Durant deux actes, écrits en prose, le lecteur fait la connaissance de deux clochards, Vladimir et Estragon, qui attendent la venue d'un personnage, dont ils ne savent rien, et qui n'apparaitra jamais :Godot Ils cherchent donc des distractions pour que le temps passe.  Il s'agit donc de déterminer ici comment à travers une scène d'exposition inattendue,  Beckett parvient à délivrer un point de vue sur le monde tout en tenant le spectateur en haleine.

 

1) Une scène d exposition

organiser un espace scénique et une dynamique

- information (ici entrée des deux personnages principaux à tour de rôle : E. puis V. ; d'où viennent-ils? pourquoi sont-ils séparés? question du rapport à autrui est suggérée) et direction de lecture

effacement de la personne du dramaturge ; écriture objective, neutre

- groupes nominaux installent la scène "route à la campagne, avec arbre", puis son éclairage "Soir"; ses phrases nominales sont elles-même mises en ligne par des retours à la ligne, des sauts de ligne = B. plante son décor ; décor sobre, dépouillé, peu d'information

verbes au présent (de référence) : "essaie", "acharne", "arrête", "repose", "recommence", "entre" : verbes d'action = priorité aux mouvements des corps, à l'occupation de l'espace scénique (poétique du nouveau théâtre) = importance des jeux de scène, d'une dramaturgie concrète

- découverte des actions des personnages

- corps souffrant, fatigué : "assis", "en ahanant", "à bout de forces", haletant" = esthétique de l'affaiblissement

- nombreuses répétitions "recommence", "même jeu" = personnages, comme des machines ; mécanisme sans fin

décors : accessoires "pierre" et vêtements "chaussure" = objets prennent du sens

- pratiquement aucune description physique des personnages

- souci de concision du dramaturge : il suggère

DESIR DE RENOUVELLEMENT DRAMATIQUE

UNE DIDASCALIE INITIALE A REBOURS DES CONVENTIONS THEATRALES :

= décor simplifié à l'extrême ; espace ouvert

= scène est comme un lieu blanc, neutre, vide où l'homme semble dénudé, démuni = atmosphère angoissante

= forme de théâtre minimal

= lieu sans repères réels

= sans projet

= un espace de l'ennui, de l'attente, du divertissement tragique

 

2) Une attente des genres (mélange tragique et comique)

didascalie : nouveau phénomène de répétition, d'insistance par rapport à la didascalie initiale, accentuée par la loc.adv. "à nouveau" ; situation burlesque (souligne désespoir et absurdité de la vie)

- 1° réplique de la pièce :

- réplique courte ; formule toute fait évoquant l'échec

- effet de surprise, étonnement pour le lecteur/spectateur CAR la pièce est à peine commencée, l'action est suspendue, niée

- annonce suite de la pièce : l'attente sera-t-elle aussi un échec? = pièce tragique ; pessimiste

- absurdité de l'action et du sentiment qui en découle = comique de geste = humour = ironie = E. n'arrive pas à retirer sa chaussure ; après plusieurs essais, il y renonce ; comment réagira-t-il face à l'attente? dans des situations plus critiques s'il est déjà dépassé par des détails matériels?

= réplique initiale où se mêle dérision et humour ; annonce atmosphère de la pièce et thèmes et enjeux du Nouveau théâtre peignant l'absurdité de la condition humaine1° didascalie : information + légère description de V. = connotation péjorative, grotesque ; toujours mélange de pitié et de dérision ; importance du corps, des mouvements (ici vieillissant, faible) = comme si la parole n'était plus suffisante, la didascalie se substitue à elle et l'amplifie

= deux personnages sont maintenant sur scène : deux clochards, infirmes, pantins = pathétiques spécimens d'une humanité désespéré (B. rompt avec les personnages héroïques tragiques notamment ; refus des conventions sociales)

 

- "Je commence à le croire" :

problème de compréhension ; à qui parle V. ? à E. ?, à lui-même? ; ambiguïté ; vide de la parole ; presque hors-sujet = B. avec le nouveau théâtre dénonce le ressassement, les clichés, les absurdités verbales ; dialogue théâtral décalé ; communication brève : va à l'essentiel

 

- "(Il s'immobilise.)" :

la didascalie signale un silence mis en valeur par l'immobilité = thème de l'icommunicabilité ; crise de la parole ; qui écoute? qui parle?

 

- "J'ai longtemps résisté à cette pensée, en me disant, Vladimir, sois raisonnable. Tu n'as pas encore tout essayé. Et je reprenais le combat. "

V. se parle à lui-même ; choses exprimées simplement ; indifférence d'E. à la parole de l'autre ; opposition entre V. et E. en matière de volonté : E. figure de l'échec? V. figure de l'espoir? de la volonté? = principe de dualité?

pas de précision sur le combat mené par V.

= B. invite le lecteur/spectateur à se poser des questions ; implique méditation

 

- "(Il se recueille, songeant au combat. A Estragon.) Alors ? te revoilà, toi."

nouveau silence (répétitions) = moment de méditation

se tourne vers E. ; volonté d'entrer en contact avec E. ; d'entamer le dialogue avec une phrase interrogative ; tutoiement : 2 êtres proches? 2 amis? "revoilà" : préposition familière montre qu'ils se connaissent bien ; retrouvailles ; intérêt du lecteur/spectateur s'éveille : désir d'apprendre le lien entre les deux protagonistes

 

= l'action semble organisée autour des rapports entre les deux personnages réunis autour du motif de l'attente

= réflexion sur le langage

)ESTRAGON : Tu crois ?

2)VLADIMIR : Je suis content de te revoir. Je te croyais parti pour toujours.

3)ESTRAGON : Moi aussi.

4) VLADIMIR : Que faire pour fêter cette réunion ? (Il réfléchit) L...



Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "Beckett, En attendant Godot - Incipit : (début jusqu'à " et si on se repentait?")" a obtenu la note de : aucune note

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit