LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Aristote et la justice Bergson et la technique >>


Partager

Bergson: Langage et vérité

Philosophie

Aperçu du corrigé : Bergson: Langage et vérité



Publié le : 10/1/2004 -Format: Document en format HTML protégé

	Bergson: Langage et vérité
Zoom

BERGSON s'intéresse dans ce texte à la définition commune du jugement vrai : il s'agit d'une correspondance exacte entre la réalité et le jugement de l'esprit.
 
 La vérité d'un jugement serait de dire la réalité telle qu'elle est.
 
 BERGSON approfondit cette définition : l'affirmation se doit d'être le décalque de la réalité.
 
 En ce sens, il suffirait d'imiter la réalité dans le langage pour en définir la vérité.
 
 Cette définition est très proche de celle que l'on donne habituellement de l'art : il s'agit d'une technique qui permet d'imiter la nature pour en donner une image la plus proche possible.
 
 Le jugement serait une technique de cette sorte qui doit se fondre avec la réalité.
 



Qu'est-ce qu'un jugement vrai ? Nous appelons vraie l'affirmation qui concorde avec la réalité. Mais en quoi peut consister cette concordance ? Nous aimons à y voir quelque chose comme la ressemblance du portrait au modèle : l'affirmation vraie serait celle qui copierait la réalité. Réfléchissons-y cependant : nous verrons que c'est seulement dans des cas rares, exceptionnels, que cette définition du vrai trouve son application. Ce qui est réel, c'est tel ou tel fait déterminé s'accomplissant en tel ou tel point de l'espace et du temps, c'est du singulier, c'est du changeant. Au contraire, la plupart de nos affirmations sont générales et impliquent une certaine stabilité de leur objet. Prenons une vérité aussi voisine que possible de l'expérience, celle-ci par exemple : "La chaleur dilate les corps." De quoi pourrait-elle bien être la copie ? Il est possible, en un certain sens, de copier la dilatation d'un corps déterminé, en la photographiant dans ses diverses phrases. [...] Mais une vérité qui s'applique à tous les corps, sans concerner spécialement aucun de ceux que j'ai vus, ne copie rien, ne reproduit rien.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1549 mots (soit 3 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Bergson: Langage et vérité " a obtenu la note de : aucune note

Corrigé consulté par :
  • MiissxF0F0-193090 (Hors-ligne), le 02/01/2013 é 02H01.
  • Cacher les ressources gratuites

    Problématique

    Plan détaillé

    Textes / Ouvrages de référence

    Citations

    Quelle est la couleur de la tomate ?

    Avertissement de respect de copyright. Respect des régles orthographique (pas de langage SMS).



    150000 corrigés de dissertation en philosophie

     Maths
     Philosophie
     Littérature
     QCM de culture générale
     Histoire
     Géographie
     Droit