Bergson et le philosophe

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Alain: L'homme réel est né d'une femme Lucrèce et le langage >>


Partager

Bergson et le philosophe

Philosophie

Aperçu du corrigé : Bergson et le philosophe



Publié le : 27/2/2008 -Format: Document en format HTML protégé

	Bergson et le philosophe
Zoom

Ce texte traite de la philosophie et de son rapport au langage. Le constat du texte est que l’objet du philosophe est le mot. Contrairement au mathématicien qui dispose d’un objet spécifique, le philosophe a un objet qui est commun à tous. La philosophie travaille sur les mots, et ceux-ci ne sont pas réservés au philosophe, ni même établis par le philosophe. Or peut-on se fier au langage ? Le langage n’a-t-il pas une origine qui en fasse un objet délicat à manipuler ? Tout le problème du texte tourne autour de ce qu’est le langage, de sa fiabilité, et des conséquences de cela pour la philosophie. Notre texte se divise en deux parties, la première (jusqu’à « indépendante «) esquisse une critique du langage, la seconde partie tire les conclusions pour la philosophie de cette critique.



Le philosophe étudie le plus souvent une chose que le sens commun a déjà désignée par un mot. Cette chose peut n'avoir été qu'entrevue ; elle peut avoir été mal vue ; elle peut avoir été jetée pêle-mêle avec d'autres dont il faudra l'isoler. Elle peut même n'avoir été découpée dans l'ensemble de la réalité que pour la commodité du discours et ne pas constituer effectivement une chose, se prêtant à une étude indépendante. Là est la grande infériorité de la philosophie par rapport aux mathématiques et même aux sciences de la nature. Elle doit partir de la désarticulation du réel qui a été opérée par le langage, et qui est peut-être toute relative aux besoins de la cité : trop souvent elle oublie cette origine, et procède comme ferait le géographe qui, pour délimiter les diverses régions du globe et marquer les relations physiques qu'elles ont entre elles, s'en rapporterait aux frontières établies par les traités. Henri BERGSON.


Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Bergson et le philosophe	Corrigé de 1119 mots (soit 2 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Bergson et le philosophe " a obtenu la note de : aucune note

Bergson et le philosophe

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit