LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Chronologie de Rabelais. Lorsque Michelet, dans son Histoire de France ... >>


Partager

Bernard Tocanne écrit à propos de la génération classique : «Le besoin de vérité est une tendance commune à beaucoup d'écrivains. Désenchanté du mirage héroïque, moins sensible au romanesque, la génération qui écrit et lit à partir des années 1660 goûte une matière plus proche de son expérience. C'est par là peut-être qu'elle rejoint le courant philosophique et scientifique. La fiction littéraire veut dire la vérité de l'homme, comme la science et la philosophie la vérité du monde, mais cette exigence de vérité n'est ni exclusive, ni même prédominante. Art de vérité et art d'évasion coexistent ; la génération qui a voulu plus de vérité dans l'art a été séduite par les prestiges de l'opéra où pouvait se satisfaire l'attrait persistant du rêve et de l'imaginaire.» (Précis de littérature française du XVIIe siècle, PUF, 1990.) Êtes-vous d'accord avec ce double aspect de l'art classique ?

Anthologie

Aperçu du corrigé : Bernard Tocanne écrit à propos de la génération classique : «Le besoin de vérité est une tendance commune à beaucoup d'écrivains. Désenchanté du mirage héroïque, moins sensible au romanesque, la génération qui écrit et lit à partir des années 1660 goûte une matière plus proche de son expérience. C'est par là peut-être qu'elle rejoint le courant philosophique et scientifique. La fiction littéraire veut dire la vérité de l'homme, comme la science et la philosophie la vérité du monde, mais cette exigence de vérité n'est ni exclusive, ni même prédominante. Art de vérité et art d'évasion coexistent ; la génération qui a voulu plus de vérité dans l'art a été séduite par les prestiges de l'opéra où pouvait se satisfaire l'attrait persistant du rêve et de l'imaginaire.» (Précis de littérature française du XVIIe siècle, PUF, 1990.) Êtes-vous d'accord avec ce double aspect de l'art classique ?



Document transmis par : Francz49415


Publié le : 2/3/2011 -Format: Document en format HTML protégé

Bernard Tocanne écrit à propos de la génération classique : «Le besoin de vérité est une tendance commune à beaucoup d'écrivains. Désenchanté du mirage héroïque, moins sensible au romanesque, la génération qui écrit et lit à partir des années 1660 goûte une matière plus proche de son expérience. C'est par là peut-être qu'elle rejoint le courant philosophique et scientifique. La fiction littéraire veut dire la vérité de l'homme, comme la science et la philosophie la vérité du monde, mais cette exigence de vérité n'est ni exclusive, ni même prédominante. Art de vérité et art d'évasion coexistent ; la génération qui a voulu plus de vérité dans l'art a été séduite par les prestiges de l'opéra où pouvait se satisfaire l'attrait persistant du rêve et de l'imaginaire.» (Précis de littérature française du XVIIe siècle, PUF, 1990.) Êtes-vous d'accord avec ce double aspect de l'art classique ?
Zoom

Bernard Tocanne écrit à propos de la génération classique : «Le besoin de vérité est une tendance commune à beaucoup d'écrivains. Désenchanté du mirage héroïque, moins sensible au romanesque, la génération qui écrit et lit à partir des années 1660 goûte une matière plus proche de son expérience. C'est par là peut-être qu'elle rejoint le courant philosophique et scientifique. La fiction littéraire veut dire la vérité de l'homme, comme la science et la philosophie la vérité du monde, mais cette exigence de vérité n'est ni exclusive, ni même prédominante. Art de vérité et art d'évasion coexistent ; la génération qui a voulu plus de vérité dans l'art a été séduite par les prestiges de l'opéra où pouvait se satisfaire l'attrait persistant du rêve et de l'imaginaire.« (Précis de littérature française du XVIIe siècle, PUF, 1990.) Êtes-vous d'accord avec ce double aspect de l'art classique ?





Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Corrigé : Corrigé de 5 pages directement accessible

Le corrigé du sujet "Bernard Tocanne écrit à propos de la génération classique : «Le besoin de vérité est une tendance commune à beaucoup d'écrivains. Désenchanté du mirage héroïque, moins sensible au romanesque, la génération qui écrit et lit à partir des années 1660 goûte une matière plus proche de son expérience. C'est par là peut-être qu'elle rejoint le courant philosophique et scientifique. La fiction littéraire veut dire la vérité de l'homme, comme la science et la philosophie la vérité du monde, mais cette exigence de vérité n'est ni exclusive, ni même prédominante. Art de vérité et art d'évasion coexistent ; la génération qui a voulu plus de vérité dans l'art a été séduite par les prestiges de l'opéra où pouvait se satisfaire l'attrait persistant du rêve et de l'imaginaire.» (Précis de littérature française du XVIIe siècle, PUF, 1990.) Êtes-vous d'accord avec ce double aspect de l'art classique ? " a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit