Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< Biographie de THÉOPHRASTE. Biographie de TONNIES (Ferdinand). >>


Partager

Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).

Biographie

Aperçu du corrigé : Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).



Publié le : 10/2/2010 -Format: Document en format HTML protégé

	Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).
Zoom

Né au château de Rocca-Secca, près de Naples, en 1225, mort à l'abbaye de Fossanova en 1274.
 De noble famille, il étudia la grammaire et les sciences naturelles, chez les Dominicains de Naples, puis fut envoyé à Paris suivre les cours d'Albert le Grand. Quand celui-ci s'installa à Cologne, en 1248, Thomas d'Aquin l'y accompagna. De 1252 à 1256, il fut bachelier biblique, puis bachelier sentenciaire, au couvent de Saint-Jacques, à Paris. Reçu maître en théologie en 1256, il rentra en Italie. Il enseigna la théologie à Anagni, à Orvieto, puis au couvent de Sainte-Sabine, à Rome. En 1267-1268, il vécut à Viterbe, se consacrant à l'étude de la philosophie grecque, avec l'aide de Guillaume de Moerbeke. En 1269, il repartit à Paris, où il enseigna jusqu'à 1272. Il rentra alors en Italie, enseigna à Naples, et mourut alors qu'il était en route pour se rendre au concile de Lyon. On le surnomma le « Docteur angélique «. Il fut canonisé en 1323 et proclamé Docteur de l'Eglise en 1567. — On peut définir le thomisme comme une synthèse chrétienne de l'aristotélisme et de l'augustinisme. Le point essentiel de la doctrine est la distinction entre la raison et la foi, et la nécessité de les concilier, c'est-à-dire de concilier la philosophie et la théologie. Les vérités accessibles à la raison sont du domaine de la philosophie ; la théologie s'appuie sur l'autorité de Dieu et la Révélation. Si une conclusion philosophique contredit le dogme, c'est qu'elle est fausse. D'autre part, la Révélation doit se présenter clairement et intelligiblement à la raison. — Saint Thomas d'Aquin maintient la distinction d'Aristote entre la puissance et l'acte. Il distingue, dans les êtres créés, l'essence et l'existence ; il n'y a qu'en Dieu que l'essence et l'existence s'identifient. Il pose le principe de l'union substantielle de l'âme et du corps. Il distingue, dans l'homme, l'intellect agent, qui est la puissance d'abstraction, et l'intellect passif ou « pure capacité de réception des données abstraites «. Il souligne le rôle universel des puissances sensibles dans l'origine des idées. — Saint Thomas d'Aquin précise en outre quelques points de la doctrine chrétienne : l'Incarnation et la Rédemption sont intimement liées ; Dieu s'est incarné pour racheter l'homme. Les sacrements sont les causes instrumentales réelles de la grâce. Le monde a été créé dans le temps, mais il aurait pu l'être de toute éternité. La connaissance de Dieu est la condition de la félicité éternelle. — C'est sur ces points de doctrine que le thomisme, au cours des siècles, rencontrera nombre d'adversaires : scotistes, franciscains, molinistes. Le thomisme jouit aujourd'hui d'un renouveau, le néo-thomisme, dû à l'impulsion de Léon XIII.
  




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).	Corrigé de 5081 mots (soit 7 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet " Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint). " a obtenu la note de : aucune note

Biographie de THOMAS D'AQUIN (saint).

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit