NoCopy.net

Le bonheur est il affaire de politique ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'homme peut-il vivre sans penser ? La conscience est-elle préférable à l'incons ... >>


Partager

Le bonheur est il affaire de politique ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le bonheur est il affaire de politique ?



Publié le : 30/3/2005 -Format: Document en format HTML protégé

	Le bonheur est il affaire de politique ?
Zoom

  • 1. Les fondements de la vie politique

A. « L'homme est un animal politique «

■ Vivre en communauté est naturel et nécessaire à l'homme. Nécessaire à son existence, mais aussi à son bonheur. L'homme ne s'associe pas avec d'autres seulement pour assurer sa survie, mais pour accomplir son essence.
■ L'individu est en effet un être inachevé, qui a pour fin et perfection la relation à autrui. Si la famille et le village existent en vue de la satisfaction de besoins élémentaires (alimentation, sécurité), ils sont subordonnés à la communauté politique, la cité, dont la fin propre est le « bien vivre «, le bonheur. Celui-ci implique la visée commune d'un bien commun, dans une relation d'amitié réglée par la justice. Là seulement se trouve la vraie liberté.


  • A) Thèse : quand le bonheur semble affaire de politique. Résumons ainsi la thèse : le bonheur résulterait de l'appropriation d'un ordre du monde reconstruit, d'une réussite historique et politique.

  • Transition : s'agit-il bien du bonheur ou du bien-être ?
  • B) Antithèse : le bonheur, au-delà de toute donnée politique. Le bonheur ne relève pas de la politique : c'est une expérience personnelle, dépassant les conditions dont elle est issue.

  • Transition : mais l'homme n'est-il pas un animal politique, un zôon politikon (Aristote) ? Il semble difficile d'évacuer toute dimension politique du bonheur.
  • C) Synthèse : tenter de créer certaines conditions politiques, permettant éventuellement l'accès au bonheur individuel. À la réflexion rationnelle de se pencher sur le projet individuel et ses conditions politiques, pour les unifier. Les conditions du bonheur relèvent donc de la politique, mais non point le bonheur en tant que tel.

 



Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : 	Le bonheur est il affaire de politique ?	Corrigé de 6605 mots (soit 10 pages) directement accessible
» VOIR LE DETAIL

Le corrigé du sujet " Le bonheur est il affaire de politique ? " a obtenu la note de : aucune note

Le bonheur est il affaire de politique ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit