LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< La faim et la violence dans GERMINAL de ZOLA La ducasse - Troisième partie, chapitre II - ... >>


Partager

Le bonheur bourgeois des Grégoire - Deuxième partie, chapitre I - Germinal de Zola

Littérature

Aperçu du corrigé : Le bonheur bourgeois des Grégoire - Deuxième partie, chapitre I - Germinal de Zola



document rémunéré

Document transmis par : christine16297


Publié le : 9/9/2006 -Format: Document en format HTML protégé

Le bonheur bourgeois des Grégoire - Deuxième partie, chapitre I - Germinal de Zola
Zoom

La première partie de Germinal occupe une journée d'une douzaine d'heures (de 3 h du matin à 15 h 30); la deuxième partie, légèrement décalée, occupe à peu près le même laps de temps, soit une quinzaine d'heures (de 6 h du matin à 21 h).
 Ces deux parties se réfèrent à la même journée (un lundi de mars 1866), ce qui montre à quel point, tout en étant distinctes, elles sont solidaires, voire indissociables.
 Tout entière centrée sur l'activité professionnelle des mineurs, la première partie s'achève sur la décision, prise par Etienne, de partager les souffrances et les luttes de ces derniers.
 La deuxième partie complète cette exposition en intégrant la vie des mineurs dans l'environnement social : leurs conditions de vie s'opposent totalement à celles des bourgeois et de leurs familles, des Grégoire, des Deneulin et des Hennebeau.



Du reste, les bonheurs pleuvaient sur cette maison. M. Grégoire, très jeune, avait épousé la fille d'un pharmacien de Marchiennes, une demoiselle laide, sans un sou, qu'il adorait et qui lui avait tout rendu, en félicité. Elle s'était enfermée dans son ménage, extasiée devant son mari, n'ayant d'autre volonté que la sienne ; jamais des goûts différents ne les séparaient, un même idéal de bien-être confondait leurs désirs ; et ils vivaient ainsi depuis quarante ans, de tendresse et de petits soins réciproques. C'était une existence réglée, les quarante mille francs mangés sans bruit, les économies dépensées pour Cécile, dont la naissance tardive avait un instant bouleversé le budget. Aujourd'hui encore, ils contentaient chacun de ses caprices : un second cheval, deux autres voitures, des toilettes venues de Paris. Mais ils goûtaient là une joie de plus, ils ne trouvaient rien de trop beau pour leur fille, avec une telle horreur personnelle de l'étalage, qu'ils avaient gardé les modes de leur jeunesse. Toute dépense qui ne profitait pas leur semblait stupide.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Corrigé de 1477 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le bonheur bourgeois des Grégoire - Deuxième partie, chapitre I - Germinal de Zola" a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit