NoCopy.net

Le bonheur est-il une question de chance ?

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< L'Asie Orientale, une aire de puissance en ex ... Peut-on parler d'un règne de la conscience ? >>


Partager

Le bonheur est-il une question de chance ?

Philosophie

Aperçu du corrigé : Le bonheur est-il une question de chance ?



document rémunéré

Document transmis par : blue-of-eyes


Publié le : 1/12/2012 -Format: Document en format HTML protégé

Sources détectées par CopyScape © :

Aucune source détectée - Document original
Le bonheur est-il une question de chance ?
Zoom

Commençons par faire la liste des idées que nous pouvons trouver :

Le bonheur dépend de la chance

* le bonheur dépend de la chance car beaucoup de choses essentielles à notre bonheur dépendent de la chance (vie, santé, beauté, richesse, amour, etc.)

* le bonheur dépend de la chance car il est déterminé par notre tempérament, lequel dépend de la chance (nous ne décidons pas plus d’être naturellement gais ou mélancoliques que bruns ou blonds)

Le bonheur dépend de nous

* le bonheur, c’est la satisfaction des désirs, et cela dépend (au moins en partie) de nous : nous pouvons agir pour essayer de satisfaire nos désirs, surtout si nous nous limitons aux désirs simples (épicurisme), et encore plus si nous ne désirons que ce qui est en notre pouvoir (stoïcisme)

* on peut modifier ses désirs, et ainsi atteindre le bonheur (restriction des désirs ; sublimation ; choisir d’aimer une chose qui n’est pas soumise à la fortune). En particulier on peut placer son bonheur dans le contentement d’avoir bien agi, d’avoir fait ce qu’il fallait, d’avoir « tout donné « (idée stoïcienne).

Autres idées

* le niveau de bonheur est à peu près constant au cours de la vie, il ne dépend pas tellement de ce qui nous arrive ; à partir de cette idée on peut dire deux choses :

- le bonheur n’est pas une question de chance (il ne dépend pas tellement des coups de chance que nous avons au cours de notre vie)

- le bonheur est complètement une question de chance (car il dépend de notre tempérament, que nous n’avons pas choisi) : c’est-à-dire qu’il dépend de « nous «, de ce que nous sommes, donc de la chance, car nous ne sommes pas maîtres de ce que nous sommes : paradoxal !

* la chance elle-même dépend de nous : car notre chance dépend de notre vivacité et de notre enthousiasme : la chance n’existe que pour celui qui est prêt à la saisir (« la chance sourit aux audacieux «). Bref, la chance elle-même dépend de notre « vertu «.




Signaler un abus

administration
Ajouter au panierAbonnementEchange gratuit

Corrigé : Le bonheur est-il une question de chance ? Corrigé de 1611 mots (soit 3 pages) directement accessible

Le corrigé du sujet "Le bonheur est-il une question de chance ?" a obtenu la note de : aucune note

Le bonheur est-il une question de chance ?

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit