LE SITE D'AIDE A LA DISSERTATION ET AU COMMENTAIRE DE TEXTE EN PHILOSOPHIE

banniere

EXEMPLES DE RECHERCHE


POUR LE SUJET: L'homme est-il réellement libre ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme libre

POUR LE SUJET: En quel sens la société libère-t-elle l'homme de la nature ?
TAPEZ LES MOTS-CLES: homme nature ou homme nature société
»Créer un compte Devoir-de-philo
»
»125895 inscrits
<< belge, littérature. bretonne, littérature. >>


Partager

brésilienne, littérature.

Echange

Aperçu du corrigé : brésilienne, littérature.



Publié le : 6/5/2013 -Format: Document en format HTML protégé

brésilienne, littérature.
Zoom

brésilienne, littérature.
1

PRÉSENTATION

brésilienne, littérature, littérature de langue portugaise produite au Brésil.
La langue commune, le portugais, donne son unité à cette mosaïque culturelle qui s'est constituée au fil des siècles, à partir de la colonisation du Brésil par le Portugal (v. 1530). Trois groupes ethniques ont contribué à la constitution de cette
littérature : les indigènes d'Amérique, les Européens transplantés et les Noirs, venus d'Afrique comme esclaves.
L'histoire de la littérature brésilienne peut être mise en parallèle avec celles d'autres pays latins. Influencée par la culture et la pensée européenne, elle se divise en deux périodes, la période coloniale et la période nationale.

2

LA PÉRIODE COLONIALE

On fait généralement correspondre la naissance de la littérature brésilienne avec l'arrivée au Brésil des premiers colons européens. Bien que les auteurs, à cette époque, ne soient pas très nombreux, cette jeune littérature compte quelques riches
descriptions historiques et géographiques, et une grande fierté régionale anime déjà les premiers écrits. L'exploration du Brésil, les guerres qui ont jalonné sa conquête par le Portugal, comme la première occupation par les Portugais et les Européens
du plateau intérieur appelé sertão lui fournissent alors l'essentiel de ses thèmes. Les premières oeuvres revêtent principalement la forme de chroniques et de poèmes épiques ; elles subissent par ailleurs rapidement les influences du maniérisme
ibérique (Espagne et Portugal), alors en vogue, et qu'on a coutume d'appeler gongorisme (du nom de son principal représentant, voir Luis de Góngora y Argote). C'est à Bahia, berceau littéraire du pays, que sont publiées quelques-unes des premières
épopées brésiliennes. Le prêtre jésuite António Vieira, au

XVIIe

siècle, est l'un des tout premiers auteurs à écrire sur le Brésil ; dans des sermons riches en figures rhétoriques mais non exempts d'exagérations, il plaide la cause des indigènes, s'élevant

contre le traitement inhumain qui leur est réservé, et condamne les Hollandais pour leurs attaques répétées contre le Brésil. Au

XVIIe

siècle toujours, les tendances littéraires du Portugal et de l'Espagne trouvent également un écho dans les oeuvres

d'inspiration baroque du satiriste Gregório de Mattos Guerra.
Ce n'est, toutefois, qu'à partir de la seconde moitié du

XVIIIe

siècle que l'activité littéraire au Brésil prend véritablement son essor, se déplaçant de Bahia vers la ville minière de Minas Gerais. Le plus éminent poème épique de cette époque est Uruguay

(1769) de José Basílio da Gama, un poème narratif en vers évoquant la guerre menée par l'Espagne et le Portugal contre les missions uruguayennes. L'auteur y dépeint avec sympathie, voire avec une certaine sentimentalité, la vie et les moeurs des
premiers habitants d'Amérique. Friar José de Santa Ritta Durão appartient lui aussi à ce qu'on a appelé l'« école du Minas Gerais «, et son poème épique intitulé Caramur (« le Dragon de la mer «) célèbre d'ailleurs la découverte de Bahia. La
production littéraire du Brésil avant le

XIXe

siècle reste cependant limitée, tant en nombre qu'en qualité (les chefs-d'oeuvre écrits durant la période coloniale sont rares).

3 LA PÉRIODE NATIONALE : VERS L'ÉMANCIPATION
3.1 Poésie
Au

XIXe

siècle, les courants littéraires européens continuent à être représentés dans les lettres brésiliennes, mais, le Brésil ayant gagné son indépendance en 1822, ils entrent désormais davantage en concurrence avec les préoccupations et les

thématiques propres au pays, le sertão et le selva (la brousse amazonienne). C'est pourtant l'introduction de l'un de ces courants, le romantisme français, dans une littérature jusque-là presque exclusivement soumise à l'influence des lettres
portugaises, qui va permettre l'émancipation de la littérature brésilienne, en enrichissant sa poésie de formes nouvelles et plus libres. Ses représentants les plus talentueux -- ils appartiennent tous deux à la première génération de romantiques --
sont Domingos José Gonçalves de Magalhães, auteur de Suspiros poéticos e sâudades (« Vues poétiques et saudades «, 1836) et Antônio Gonçalves Dias ; en partie d'origine indigène, ce dernier lutte pour la défense de la cause des Indiens et est
notamment l'auteur d'un Dictionnaire de la langue tupi (1858). Ses plus belles oeuvres poétiques (trois volumes de Cantos, 1846, 1848 et 1851), expansives et teintées de sentimentalité, décrivent de façon vivante la nature tropicale. Antônio Álvares
de Azevedo fait, lui, partie des nombreux poètes romantiques brésiliens de la deuxième génération décédés à l'âge de vingt ou trente ans (et au nombre desquels on compte Luís Nicolau Fagundes Varela, Casimiro de Abreu, António de Castro Alves),
tandis que d'autres, tels Olavo Bilac, Raimundo Correia ou Alberto de Oliveira, sont plutôt les disciples des Parnassiens.

3.2

Romans

Du côté de la prose qui, plus que la poésie peut-être, a contribué à forger l'identité littéraire du Brésil, Joaquím María Machado de Assis est sans conteste le plus important romancier du

XIXe

siècle. Ses nombreux romans se distinguent par la finesse de

l'analyse psychologique, qui parfois même anticipe les découvertes de la psychanalyse. Machado de Assis y dépeint ses personnages avec pessimisme et ironie, mais son style est plus empreint de tristesse que de courroux. Le succès de son roman le
plus connu, Mémoires posthumes de Braz Cubas (1881), qui a dépassé les frontières du Brésil, ne doit pas faire oublier ses autres oeuvres (Dom Casmurro, 1900 ; Esaü et Jacob, 1904 ; etc.).
Les Indiens constituent le thème central des récits d'un autre grand romancier du

XIXe

siècle, José de Alencar, considéré comme le maître du roman romantique : dans le Guarani (O Guarani, 1857), il associe l'image romantique des Indiens à des

descriptions de la nature et à des récits pittoresques sur la vie locale. Les romanciers Bernardo da Silva Guimarães et Euclides da Cunha marquent eux aussi leur siècle avec des chroniques sur la vie dans les terres intérieures brésiliennes. Os Sertões
(« Terre de Canudos «, 1902), d'Euclides da Cunha, pose les fondements du régionalisme dans la littérature brésilienne. Ce chef-d'oeuvre, à la fois dramatique et historique, retrace le soulèvement d'un groupe de fanatiques religieux, et dépeint non
seulement la société, mais aussi la géographie, la géologie et même la zoologie de ces territoires.
Empruntés à la tradition française, le réalisme et le naturalisme, qui éclipsent progressivement le romantisme à partir des années 1870-1880, sont tout d'abord représentés dans la littérature brésilienne par deux écrivains « de transition « : Manuel
Antônio de Almeida, auteur de Mémoires d'un sergent de la milice (1853), et Alfredo d'Escragnolle, vicomte Taunay, que l'on associe habituellement à la région du Mato Grosso, qu'il dépeint dans ses romans. Mais le premier auteur véritablement
naturaliste est Aluízio de Azevedo, sévère analyste et prosateur, dont l'ouvrage le Mulâtre (1881) narre la tragédie d'un mulâtre tué afin d'empêcher son mariage avec une femme blanche.
Ce thème de l'injustice liée à la condition marginale des Indiens ou des Noirs, après celui de l'esclavage, joue ...


Signaler un abus

administration
Echange gratuit

Ressources Gratuites

Pour pouvoir consulter gratuitement ce document et

TOUCHER DES DROITS D'AUTEUR

Vous disposez de documents dont vous êtes l'auteur ?

monnaie-euro-00008Publiez-les et gagnez 1 euro à chaque consultation.
Le site devoir-de-philosophie.com vous offre le meilleur taux de reversement dans la monétisation de vos devoirs et autres rapports de stage.
Le site accepte tous les documents dans toutes les matières (philosophie, littérature, droit, histoire-géographie, psychologie, etc.).

N'hésitez pas à nous envoyer vos documents.

, nous vous prions tout simplement de faire don d'un document pour le site en cliquant sur le boutton ci-dessous :




Le corrigé du sujet "brésilienne, littérature." a obtenu la note de : aucune note

Sujets connexes :
  • Aucun sujet trouvé

150000 corrigés de dissertation en philosophie

 Maths
 Philosophie
 Littérature
 QCM de culture générale
 Histoire
 Géographie
 Droit